Louis Vuitton inaugure sa manufacture à Meyrin

La marque Louis Vuitton a ouvert les portes de sa nouvelle manufacture à Meyrin. Le site comptera près de 100 employés dont deux tiers des employés du site de La Chaux-de-Fonds ayant accepté de venir à Genève.

07 oct. 2014, 15:51
Louis Vuitton ouvre les portes de sa manufacture genevoise.

Marque phare du numéro un mondial du luxe LVMH, Louis Vuitton a inauguré mardi sa nouvelle manufacture à Meyrin (GE). Louis Vuitton avait annoncé au début de 2012 son déménagement de La Chaux-de-Fonds (NE) vers le canton de Genève.

Le vice-président de la division Horlogerie-joaillerie de Louis Vuitton, Hamdi Chatti, a expliqué ce déménagement par le rachat de La Fabrique du temps, déjà à Satigny (GE), et par la plus grande facilité de déplacement des équipes entre Paris et Genève. La proximité de l'aéroport, l'aura internationale de la ville et la possibilité de disposer du Poinçon de Genève ont aussi joué un rôle.

La marque française a acquis un terrain de 6500 m2 sur lequel un bâtiment industriel de 3500 m2 a subi une rénovation complète doublée d'une extension. L'opération s'est montée à plus de 20 millions de francs.

Renforcement du pôle horloger

Près de cent collaborateurs vont travailler sur ce site. Les trois quarts des employés de La Chaux-de-Fonds ont accepté de venir à Genève.

L'inauguration du site de Louis Vuitton à Meyrin renforce le développement du pôle horloger de Meyrin et du canton de Genève. Le nombre d'emplois dans la commune de Meyrin devrait ainsi passer de 1800 actuellement à 2500 dans cinq ans, avec l'installation du Campus Richemont.

Chopard, Roger Dubuis, Vacheron Constantin, Van Cleef & Arpels ainsi que la manufacture Stern et Audemars-Piguet ont déjà des activités dans la commune genevoise. Le canton concentre quelque dix mille emplois dans l'horlogerie.

Plus de croissance à deux chiffres

Interrogé par le quotidien "Le Temps" sur les difficultés de la branche, Hamdi Chatti a affirmé que "plus personne ne fait de croissance à deux chiffres aujourd'hui en horlogerie". Le secteur du luxe est affecté par une baisse de régime en Asie, une faible demande en Europe et les effets de change.

Le 27 juillet, LVMH avait publié des résultats semestriels en recul, même si la performance du groupe, qui détient outre Louis Vuitton, Givenchy, Céline, Loro Piana, Guerlain et pléthore de champagnes prestigieux, vins et spiritueux, reste solide. Comme le groupe Richemont, LVMH a vu ses ventes plonger au deuxième trimestre au Japon, en raison d'un effet post-relèvement de la TVA dans ce pays.

Plus largement, l'Asie, principale zone de développement pour le luxe depuis une décennie, se tasse. Louis Vuitton, principale source de profits du groupe, a vu son chiffre d'affaires reculer en Chine au deuxième trimestre.