Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L?humour en Sol majeur

L'humour en Sol majeur Dans la joie débordante et collective d'une année scolaire bien remplie, l'école de théâtre du TPR a rassemblé les foules, vendredi, samedi et hier, à Beau-Site à La Chaux-de-Fonds. Le spectacle «Il nous laisse Sol», inspiré de textes de Marc Favreau, adaptés aux possibilités de trente jeunes acteurs, tous niveaux confondus, s'attaque à notre grande société et à ses vices de construction, à ses dérives, toujours avec humour, imagination et même parfois avec beaucoup de sensibilité.

12 juin 2006, 12:00

Immédiatement, l'approximation verbale des textes titille le spectateur: va falloir s'accrocher pour ne pas rater l'essentiel! Le fou rire est au rendez-vous, tout au long de dix sketches. Lorsque les acteurs abordent l'économie, «inflation» devient inflammation. Quant aux Jeux olympiques, le saviez-vous, ils rassemblent les gens par-dessus l'Océan athlétique. Farci d'humour, l'univers est piquant. On apprend encore énormément de choses sur «l'odieux visuel», sur le jurement dernier ou sur le costaunote... on se divertit à rechercher tout ce qui est caché derrière les mots (maux).

L'exercice est périlleux pour les acteurs. Tous ont relevé le défi. Le théâtre est un magnifique instrument de culture personnelle. Tous ont démontré leur plaisir à jouer avec le verbe et ses nombreuses reconversions. Pendant deux heures, groupés par classes d'âge, il y avait un rôle pour chacun, où se lisaient clairement les possibilités des uns et des autres, utilisées sans vanité. Du plus jeune au plus grand, il émanait un sentiment de confiance, généré par le travail, dirigé tout au long de l'année, par Cédric du Bois, et par l'assistance de quelques aînés en coulisses lors des représentations. / DDC

Votre publicité ici avec IMPACT_medias