Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les pompiers et les ambulanciers des Montagnes neuchâteloises perplexes sur leur AVS

Action syndicale mercredi matin à La Chaux-de-Fonds orchestrée par le Syndicat des services publics (SSP). Les pompiers et ambulanciers du SIS des Montagnes neuchâteloises sont fâchés qu'aucune négociation chiffrée n'ait été ouverte et que le coût du pont AVS de 60 ans à l'âge de la retraite n'ait jamais été chiffré. Une délégation du Conseil communal de La Chaux-de-Fonds a reçu les employés mécontents.

18 mai 2016, 10:22
Les pompiers et ambulanciers du SIS des Montagnes neuchâteloises veulent que leur profession, pénible, soit reconnue à a juste valeur.

Ils étaient une vingtaine à s'être déplacés à la tour Espacité à La Chaux-de-Fonds mercredi matin. Les pompiers et ambulanciers du SIS des Montagnes neuchâteloises ne font pas l'aumône, pour reprendre leur expression. Ils veulent juste que leur profession, pénible, soit reconnue à a juste valeur.

Plusieurs problèmes demeurent au sein du corps. Un des principaux: le coût du pont AVS de 60 ans à l'âge de la retraite. Il n'a jamais été chiffré selon le SSP. Des promesses ont été données en début d'année par Prévoyance.ne. Mais rien n'a suivi. Les pompiers et ambulanciers du SIS prennent leur retraite au maximum à 61 ans.

Les conseillers communaux Sylvia Morel, Théo Huguenin-Elie et Jean-Charles Legrix ont reçu les manifestants. Sylvia Morel leur a expliqué que ces chiffres, Prévoyance.ne doit directement les communiqués aux employés concernés. La grande argentière de la Ville avait reçu des garanties allant dans ce sens. Elle a affirmé qu'elle allait relancer la direction de Prévoyance.ne mercredi après-midi. Le SSP attend avant d'éventuellement durcir son action. 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias