Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les méthodes mafieuses de "Jamahat" dans le viseur de la justice neuchâteloise

Le Ministère public neuchâtelois enquête sur un groupe de jeunes délinquants auto-baptisé "Jamahat" qui séviraient dans les villes du haut du canton. Ils s'adonneraient notamment au trafic de stupéfiants.

29 nov. 2012, 15:33
Chanvre, cannabis

Une bande mafieuse fait des ravages dans les Montagnes Neuchâteloises prévient le parquet dans un communiqué. Au fil des années, ces jeunes ressortissants de Tchétchénie, d'Afghanistan et d'ex-Yougoslavie notamment ont cherché à imposer, par la violence physique et psychologique, un monopole du marché de la vente de marijuana dans notre région.

"Le petit groupe auto-baptisé "Jamahat" a également usé de contraintes dans le but d'obtenir des biens matériels, tels que des téléphones portables et d'autres biens", indique le procureur Nicolas Feuz. Ils obligeaient par la menace leurs victimes à contracter des abonnements auprès d'opérateurs, afin de revendre les appareils sur le marché noir.
 
C'est suite à l'appel au secours d'une victime, dans le courant du mois de mars, qu'un des auteurs présumés a été arrêté en flagrant délit à La Chaux-de-Fonds. L'enquête ouverte depuis lors a permis l'interpellation et la mise en détention provisoire de trois des principaux auteurs présumés de cette affaire.
 
Mais la Police neuchâteloise cherche encore à identifer certains membres du réseau. Mieux, elle lance un appel à témoins pour que la population l'aide a localiser un repère des malfrats. Il s'agirait "d'un parking souterrain, desservi par un ascenseur donnant accès à des caves, dans lesquelles se trouvent une installation de chauffage et différentes pièces. Ce lieu est facilement accessible en voiture." 
 
Les personnes disposant d'informations à ce sujet sont priées d'appeler le 032 889 90 00. 
Votre publicité ici avec IMPACT_medias