Réservé aux abonnés

«Les héros m’ennuient»

Dans «Le sens de la vie» de Toledano et Nakache, Jean-Pierre Bacri incarne un organisateur de mariages empêtré dans des problèmes de logistique. Rencontre.
17 oct. 2017, 01:20
DATA_ART_11593815

Il fait peur, Jean-Pierre Bacri? «Ah bon? Pourquoi?», s’étonne l’acteur quand on le lui fait remarquer. Avec «Le sens de la fête», d’Eric Toledano et Olivier Nakache, le comédien passe d’un rôle de croque-mort dans «Grand froid», de Gérard Pautonnier, à celui d’un traiteur organisant un mariage. Il vient de tourner «Big Bang», de Cecilia Rouaud, avec Vanessa Paradis. Entretien presque chaleureux dans un hôtel parisien.

Qu’appréciez-vous dans les films d’Eric Toledano et d’Olivier Nakache ?

J’ai collaboré à l’écriture du «Sens de la fête». Il y a une parenté entre ce que nous faisons, Agnès (réd...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois