Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le voile du mystère

La galerie du Manoir, é La Chaux-de-Fonds, a accroché à ses cimaises les intrigants paysages dilués, aux couleurs vaporeuses, du peintre-graveur Pierre Schneeberger. Sous forme d'exposition rétrospective, un voyage subtil au coeur de la lumière, du mystère et de la poésie.

25 sept. 2006, 12:00

Pour certaines de ses oeuvres, l'artiste s'est inspiré des textes de Philippe Moser, poète et conteur chaux-de-fonnier, qui lui faisaient écho, d'où leur attrait commun pour les panoramas féeriques et nostalgiques de la région. Sa peinture n'essaie pas de représenter des sujets ou des objets du monde naturel, réel ou imaginaire, mais seulement des formes et des couleurs pour elles-mêmes. Par son désir de créer une surface picturale en vibrations, Pierre Schneeberger semble se passer de modèle et s'affranchir de la fidélité à la réalité visuelle. Ses masses colorées, aux contours vaporeux, donnent corps à un monde poétique et féerique, où la lumière structure la toile. Comme perçue au levé du jour, la lumière tient en effet une place essentielle dans son oeuvre, à la fois éblouissante et opaline, à tel point que le visiteur semble scruter l'oeuvre à travers un voile discret. Cette clarté diffuse semble générer un caractère solennel à sa création.

Peints dans un chromatisme retenu, les tons nacrés restent sobres, formant une unité picturale à la fois calme et lumineuse au sein de l'exposition. Le visiteur se retrouve dans un univers poétique et mystérieux, dénué de toute anecdote, fait de silence et de créativité. Malgré une certaine froideur du langage pictural, des instants éphémères entre tous où l'art atteint un esthétisme à la fois mélancolique et serein. / SEC

La Chaux-de-Fonds, galerie du Manoir, jusqu?au 4 octobre

Votre publicité ici avec IMPACT_medias