Le retour de la MegaBike

La Watch Valley Bike Cup reprend ses droits le week-end prochain, à Perrefitte, avec la Perrefitte National Race. Plusieurs nouveautés sont au programme de cette 6e édition. Le marathon sera encore une fois l'épreuve phare de la saison. Cette année, la Watch Valley Bike Cup aura vraiment fière allure! Avec trois nouvelles courses au programme, une séparation nette entre les deux manifestations romandes (la WVBC et la Jur'Alp Cup), un nouveau système de chronométrage à puces et des prix toujours plus alléchants (7000 fr. de price-money), les organisateurs de la compétition de l'Arc jurassien se sont dépensés sans compter pour offrir aux vététistes régionaux, élites ou populaires, une compétition de grande qualité.

12 avr. 2008, 12:00
En pleine progression

Avec un total de 4164 coureurs au départ des épreuves, la saison 2006 a enregistré une légère augmentation de l'ordre de 1% par rapport à l'édition précédente. Ils ont été 1333 (+16%) à avoir pris le départ d'au moins une course. La vente des passeports a, de son côté, pris l'ascenseur, 178 ayant été écoulés la saison passée (20%). Signe d'une fidélisation toujours plus marquée, la vente d'abonnements s'est encore accrue cette année. 240 passeports ont déjà été commandés et la vente est toujours ouverte.

Trois nouvelles épreuves

Les organisateurs de la Com'Bike (La Sagne) et de la Poilie Bike (Le Noirmont) ont jeté l'éponge. Faute de repreneur, les deux courses ont été supprimées. De leur côté, les organisateurs de la Coupe du Chasseron, aux Rasses (VD), ont choisi de prendre part à la Jur'Alp Cup. Ces trois épreuves seront remplacées par le P'tit Raid de Moutier (10 ans d'existence), le Bienne Bike Race et la Mega Bike de La Chaux-de-Fonds qui fête ainsi un retour remarqué après une année d'absence. «Les disparitions de l'épreuve sagnarde et de celle du Noirmont créaient un vide dans les Montagnes neuchâteloises. Avec Didier Magnin (réd: organisateur de la Mega Bike), nous nous sommes directement entendus pour reprendre l'aventure», explique Roland Müller, président du comité d'organisation de la WVBC. Les deux courses à Moutier et à Bienne doivent aussi être interprétées dans le sens d'une meilleure couverture géographique de l'Arc jurassien. «En plus, notre manifestation s'ouvre aussi sur la Suisse alémanique. Des cyclistes soleurois et bâlois ont déjà réservé leur passeport», se réjouit-il.

Un marathon mieux dapté

Le Marathon, qui traverse les cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel, sera une nouvelle fois l'épreuve phare de la saison. Plusieurs modifications ont toutefois été apportées. Ainsi, l'aire d'arrivée se trouvera non plus à Saignelégier, mais aux Genevez. En outre, un parcours plus adapté aux élites, ainsi que des tracés (18 et 34 km en circuit type olympique autour des Genevez), spécialement conçus pour les populaires, devraient rendre la course encore plus attractive. La fête devrait être doublement belle, puisque la manifestation se déroulera en même temps que la fête villageoise.

Divorce bienvenu

Les années précédentes, les vététistes pouvaient prendre part à la WVBC et à la Jur'Alp. Par simplification, les membres du comité des deux compétitions ont décidé de se séparer. Les cyclistes devront désormais choisir sur quel tableau danser. «La cohabitation posait d'immenses problèmes d'organisation. En procédant ainsi, j'avais juste peur qu'on ait une moins grande participation, mais la vente des passeports m'a prouvé le contraire. Cela montre que les coureurs apprécient la Watch», se félicite Roland Müller. «De cette façon, l'identité propre à l'Arc jurassien sera aussi plus forte!» / LME