Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le projet de RER-Transrun bute sur un désaccord au sujet du financement

La droite dit oui, mais elle demande que le décret qui sera soumis au Grand Conseil mentionne un certain nombre d'objectifs liés au redressement des finances cantonales.

27 avr. 2012, 00:01
data_art_5973507

Le 22 mai, le Grand Conseil neuchâtelois se réunira en session extraordinaire pour débattre du projet de RER-Transrun. En l'état actuel du travail mené par les trois commissions concernées, le Réseau express régional et la liaison rapide entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds ne seraient sans doute acceptés que par une faible majorité. Celle que détient la gauche au parlement cantonal. Pourtant, lors de chacune des étapes précédentes, ce projet avait été soutenu par tous les partis et la quasi-totalité des élus...

Selon nos informations, le ton est même monté lors des dernières séances tenues par la commission de gestion et des finances, celle du Transrun, enfin par la commission législative.

Mauvais signal

Est-ce à dire que la droite - PLR et UDC - ne soutiennent plus le projet? "Aucunement" , répond le PLR Oliver Haussener, président de la commission Transrun. "Nous continuons de penser que c'est un excellent projet pour...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias