Le procès des arnaqueurs de salons n'a pas encore eu lieu

Le procès de deux hommes soupçonnés d'avoir arnaqué des Chaux-de-Fonniers notamment en leur faisant miroiter des intérieurs dont personne n'a jamais vu la couleur a été reporté. L'un des accusés était absent.

21 août 2012, 11:53
Les marchandises achetées ne sont jamais arrivées ou dans un état lamentable. 
 (KEYSTONE/Walter Bieri)

Fin 2006 début 2007, des centaines de Chaux-de-Fonniers s’étaient réjouis (à tort) d’être les heureux gagnants, qui d’un chauffage électrique, qui d’un autocuiseur voire d’un salon.  Démarchés par deux sociétés vendant des meubles, avant qu’elles ne mettent la clé sous le paillasson, un certain nombre de quidams (plus de 20 à La Chaux-de-Fonds, sans compter les victimes de telles ventes ailleurs en Romandie) se sont faits avoir par l’une d’elle.

Appâtés, ils ont signé des contrats, le plus souvent pour des salons à des prix mirobolants soldés, ont  versés des acomptes, sans jamais voir la marchandise, ou dans un tel état qu’ils l’ont refusée. Deux auteurs de l’arnaque devaient comparaître hier devant le Tribunal criminel à La Chaux-de-Fonds. Comme l’un était introuvable, le procès a été renvoyé. Une conséquence du nouveau code de procédure pénale.
 
Plus de détails dans l’édition de demain de vos quotidiens neuchâtelois.