Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le HCC réagit à Bâle et reprend ses distances

Après deux défaites, le HCC a signé sa première victoire en 2011. Sans être géniaux, les hommes de Gary Sheehan ont eu le mérite de batailler ferme pour s'imposer à Bâle (3-2).

10 janv. 2011, 09:34

Qu'ils font du bien les trois points que le HCC est allé chercher samedi à Bâle. Il suffisait de voir la mine réjouie des hommes de Gary Sheehan au sortir de la glace pour comprendre le soulagement qu'apportent ces premières unités de 2011.

Pourtant, après la baffe reçue à Sierre mardi (7-0), les Chaux-de-Fonniers ont bien mal empoigné leur affaire. Dès la 4e minute, ils payaient cash une pénalité bêtement concédée par Stephan. «Nous étions encore dans le car durant les dix premières minutes», confessait Gary Sheehan.

Loin d'être géniaux, ses hommes refirent surface petit à petit. «Nous avons bien terminé le premier tiers, ensuite nous étions bien meilleurs dans le deuxième et avons tenu le coup physiquement dans le dernier», savourait Gary Sheehan.

En quatre minutes après la mi-match, les Chaux-de-Fonniers ont fait la différence avant de concéder l'égalisation dans l'enchaînement. Tout restait donc à faire à l'appel du dernier tiers. «Les deux gardiens ont maintenu le suspense», reprenait Gary Sheehan. Jusqu'à ce que Mondou ne fasse capituler Ciaccio une troisième fois alors que Bochatay sortait du banc des vilains. «A part en début de match, nous avons bien résisté en infériorité numérique», glissait encore Gary Sheehan. «Je n'ai pas eu peur après l'ouverture du score, j'ai plus craint que nous ne marquions pas le deuxième but en premier. Nous nous sommes fait rejoindre rapidement, mais n'avons pas commis la même erreur après le troisième but. Je tire mon chapeau à mes gars. J'ai vu une équipe qui voulait gagner.»

Pour provoquer cette réaction, le Québécois a passablement modifié ses lignes. «Elles ont toutes été touchées», appuyait Gary Sheehan, dont les hommes se retrouvent à nouveau avec quatre unités d'avance. «On joue mieux quand on n'a pas ce petit bol d'air. C'est pourquoi, j'ai toujours dit à l'équipe de ne pas se regarder le classement», relançait encore Gary Sheehan. «Après deux défaites, la réaction était très importante. J'espère que cette victoire nous requinquera.»

Réponse, demain contre Thurgovie aux Mélèzes. /EPE

Votre publicité ici avec IMPACT_medias