Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le HCC boit le calice jusqu'à la lie à Olten

Les affaires ne s'arrangent pas pour le HCC qui perd deux points à Olten. Même si Viège a perdu, ça sent le roussi pour la troupe des Mélèzes. Gary Sheehan furax! «Je n'ai rien à dire. Parlez aux joueurs pour savoir ce qu'ils en pensent. S'ils veulent ma tête, ils l'auront en continuant de jouer ainsi. Soixante occasions pour gagner un match, c'est une honte.» Inutile de vous faire un dessin: Gary Sheehan était rouge de colère après cette défaite des siens en prolongation face à Olten. Le HCC a vraiment bu le calice jusqu'à la lie à Olten.

06 févr. 2008, 12:00

La statistique de tirs dit tout ou presque sur ce match: 43-25 en faveur du HCC après le temps réglementaire. Et encore, cela illustre partiellement la domination chaux-de-fonnière au Kleinholz. Elle fut parfois outrageuse. Et ce dès le début de la partie. Il fallut attendre 7'30'' pour voir Olivier Gigon - titularisé pour la première fois - effectuer son premier arrêt. Dans l'enchaînement, Mano ouvrait la marque et le HCC semblait bien lancé. Ce n'était qu'une illusion.

Malgré plusieurs occasions, les Abeilles ne se détachaient pas. Les Soleurois se montraient, eux, efficaces en diable et profitaient de leur premier power-play pour égaliser. Peu rassurant sur ce coup-là, Olivier Gigon allait se rattraper par la suite. Qui fut à sens unique. V. Chiriæv et ses potes dominaient tant et plus sans parvenir à trouver la faille face à un Leimbacher intraitable. Et ce qui devait arriver, arriva: sur un contre, Schwarzenbach donnait l'avantage au siens.

Les hockeyeurs des Mélèzes trouvaient tout de même les ressources pour revenir au score. Gigon venait de les maintenir «en vie» en arrêtant un penalty, lorsque Roy et Forget forcèrent la muraille soleuroise à 5 contre 4. Le plus dur semblait fait, mais le pire était à venir...

D'abord, Olten bénéficia de trois supériorités numériques en fin de match et faillit en profiter. Là, Gigon se montra de nouveau à la hauteur. Roy manqua lui le k-o. à 4 contre 5. En prolongation, le scénario se reproduisit. Trop généreux et naïfs, les Chaux-de-Fonniers provoquaient leur perte en perdant un puck précieux dont Guidarelli et Kaartinen tiraient profit pour forcer la décision finale. Ouch, voilà qui fait mal.

«On peut retourner le problème dans tous les sens, si nous ne parvenons pas à marquer nous ne pouvons pas gagner», résumait Dominic Forget. «Nous avons mis l'intensité, mais l'efficacité n'était pas là. Il est clair que cette prestation n'est pas acceptable à la veille des play-off. Maintenant, il faut relever la tête lors de nos deux derniers matches du tour qualificatif pour sauver notre troisième place.» Espérons que vendredi contre Langenthal, le HCC aura retrouvé ses esprits. Il en a bien besoin. / JCE

OLTEN - LA CHAUX-DE-FONDS 3-2 ap (1-1 0-0 1-1) Kleinholz: 1236 spectateurs. Arbitres: MM. Stalder, Müller et Wermeille. Buts: 8e Mano (Turler, V. Chiriaev) 0-1. 13e Schwarz (Wüthrich, Guidarelli, à 5 contre 4) 1-1. 43e Schwarzenbach (Küng, Hirt) 2-1. 50e Roy (Forget, à 5 contre 4) 2-2. 63e (62?45??) Kaartinen (Guidarelli) 3-2. Pénalités: 6 x 2? contre Olten; 6 x 2? (Pochon, Pasqualino (2x), Avanthay, Neininger, Gigon) contre La Chaux-de-Fonds. Olten: Leimbacher; Knopf, Meister; Dällenbach, Werlen; Boss, Schnyder; Bloch; Wüthrich, Guidarelli, Kaartinen; Küng (top-scorer), Hirt, Schwarzenbach; Aeschlimann, Schwarz, Ruotsalainen; Trachsler, Hiltebrand, Balerna. La Chaux-de-Fonds: Gigon; V. Chiriaev, Daucourt; Simard, Avanthay; C. Girardin, Membrez; Dolana, Roy (top-scorer), Neininger; Turler, Forget, Mano; Aebersold, Pasqualino, Pochon; Du Bois, E. Chiriaev, Bochatay. Notes: Olten joue sans Hildebrand ni Kparghai (blessés); La Chaux-de-Fonds sans Lussier (équipe de France), L. Girardin (sélection M19), Todeschini (en surnombre), Loichat (M18), Emery, Hostettler, Botta ni Vacheron (blessés). 400e match de Michael Neininger en LNB, 150e de Tomas Dolana en LNB. Tirs sur les montants de Neininger (9e). Gigon retient un penalty de Wüthrich (48e). Leimbacher et Forget sont désignés meilleur joueur de chaque équipe.
Votre publicité ici avec IMPACT_medias