Le FCC empoche un point précieux face à Yverdon

Au terme d'un match qui ne restera certainement pas dans les mémoires, le FCC a partagé l'enjeu avec Yverdon-Sports (0-0). Un point plus que bienvenu compte tenu des problèmes de contingent des Chaux-de-Fonniers. Le FCC n'a pas chuté lors de la première étape d'une double semaine anglaise. Solidaires, bien organisés sur le terrain - même si souvent sevrés de ballon et assez insignifiants sur le plan offensif - les Chaux-de-Fonniers ont contraint au nul un Yverdon plus habile techniquement mais tout aussi déficient au moment de conclure.

14 avr. 2008, 12:00

«Après notre lourde défaite à Vaduz, il était essentiel de retrouver un peu de confiance», affirmait, visiblement soulagé, Stefano Maccoppi, à son deuxième match sur le banc des «jaune et bleu». «Nous avons lutté et nous étions bien disposés sur le terrain. Ce point pourrait se révéler décisif dans la lutte contre la relégation. Car nous sommes tous conscients que le maintien est loin d'être acquis.»

Impossible de donner tort au «Mister», surtout après les résultats de la journée: les succès de Chiasso, de Locarno et de Lausanne ont provoqué un resserrement supplémentaire en queue de peloton. La défaite de Delémont contre Servette permet cependant aux Chaux-de-Fonnier de conserver une bonne marge (sept points) sur la barre fatidique.

Lorsque les circonstances l'exigent, le spectacle doit passer au second plan. Ce n'est pas Pascal Oppliger qui estimait le contraire. «Toute l'équipe a fourni un excellent travail défensif. Nous avons beaucoup couru car Yverdon a une belle capacité à faire circuler le ballon. Au vu des circonstances, il était difficile d'espérer davantage.» Surtout face à l'équipe qui, jusqu'à samedi, était la plus performante du championnat à l'extérieur!

Le simple fait que l'ancien Xamaxien ait été obligé de jouer demi gauche (et Schneider au poste de demi droit) illustre bien les problèmes de contingent presque insurmontables des Chaux-de-Fonniers. «Et encore» relevait Stefano Maccoppi, «trois des titulaires (réd: de Azevedo, Witschi et Riva) n'étaient pas au mieux physiquement. Le fait que nous n'ayons pas pris de but dans une telle situation est très encourageant.»

Ce d'autant que le FCC a réellement risqué de jouer... sans gardien! Souffrant d'une élongation au mollet, Luca Ferro a été contraint de déclarer forfait. «Or», explique son suppléant, Nikola Jaksic, «en principe je n'aurais pas pu participer à ce match pour raisons professionnelles. Je dois remercier mon employeur (réd: un célèbre horloger de la région) pour sa compréhension.» Sur la pelouse, Jaksic a été irréprochable. «Heureusement que les Yverdonnois, brillants dans la circulation du ballon, ne le sont pas autant devant le but», lançait amusé le portier.

«Celui de la concrétisation est un problème endémique chez nous», regrettait l'entraîneur vaudois Didi Andrey. «Mais je ne peux rien reprocher à mon équipe sur le plan de l'engagement». Indiscutable. Il n'empêche, Jaksic pouvait rigoler. «Je suis heureux de mon blanchissage. Il me permet de descendre ma moyenne de buts encaissés qui était de cinq par match!» Il est vrai que le fantasque gardien chaux-de-fonnier n'avait été titularisé qu'une fois cette saison, lors du 5-0 à Bâle. Circonstance atténuante: il s'agissait du premier match sans Vittorio Bevilacqua aux commandes, précédé d'une semaine infernale.

Ainsi, même si depuis le départ forcé du Tessinois le FCC n'a pas engrangé le moindre succès (trois points en cinq matches), le temps n'est pas à la panique. «Le nouvel entraîneur est en train de mettre progressivement en place ses idées», expliquait Pascal Oppliger. «Mon groupe est solidaire et réceptif», confirmait Stefano Maccoppi. Deux qualités indispensables pour éviter de rentrer bredouille du périlleux déplacement à Gossau, mercredi. / ESA

LA CHAUX-DE-FONDS - YVERDON 0-0 La Charrière: 482 spectateurs Arbitre: M. Hänni La Chaux-de-Fonds: Jaksic; Riva, Deschenaux, Witschi, Senaya; Schneider, Fermino, De Azevedo, Oppliger; Valente (90e Selimi), Toure (87e Senaya Junior). Yverdon: Bauch; Reis, Sejmenovic, Meoli, Laugeois; Martins (90e Pekic), N'Dzomo; Milicevic (78e Diouf), Marazzi, Rachane (60e Büchel); Leandro. Notes: Après-midi ensoleillé mais froid. Pelouse en piteux état (grasse et bosselée). La Chaux-de-Fonds sans De Souza ni Everton (pas de permis de travail). Ferro, bien que blessé, figure sur la feuille de match comme gardien remplaçant. Yverdon sans Ekhosuehi, Luiz Carlos, Journot ni Njanke (tous blessés). A la 30e, l?arbitre annule un but à Sejmenovic pour une faute préalable de Meoli. Avertissements: 17e Touré (jeu dur /sera suspendu lors du prochain match), 51e Marazzi (jeu dur), 68e Reis (antijeu), 74e Oppliger (jeu dur), 82e Senaya Mawuko (contestations), 83e Laugeois (jeu dur). Coups de coin: 0-2 (0-1).