Le FCC arrache un point et trouve un nouvel entraîneur

En proie au doute, les footballeurs chaux-de-fonniers n'ont pu faire mieux que la partage des points face à Cham (1-1), bon dernier de Challenge League. Une égalisation tardive de Valente a sauvé les meubles. Aujourd'hui, l'Italien Stefano Maccoppi devrait devenir le nouvel entraîneur du FCC. «Au jour d'aujourd'hui, un point est toujours important», lançait Jordi Ben Brahim au terme de la partie. Personne ne pourra contredire le Chaux-de-Fonnier même si le FCC avait l'occasion, samedi, de se relancer et de se redonner du moral face à la modeste équipe de Cham après deux des semaines les plus mouvementées de l'histoire du club. Au final, compte tenu de la physionomie du match, les Chaux-de-Fonniers n'ont pas réussi un si mauvais résultat en décrochant un point.

25 mars 2008, 12:00

Dangereux dans les premiers instants de la partie, le FCC n'est pas parvenu à enflammer la rencontre en concrétisant ses occasions. Cham s'est mis en confiance au fil des minutes et a ouvert le score en seconde mi-temps dans des circonstances particulières. Sven Deschenaux subtilisait le ballon à Jurendic alors que celui-ci se présentait devant le but vide. Le défenseur chaux-de-fonnier dégageait en corner, et sur ledit corner, les Zougois trouvaient la faille. «L'intervention de Sven aurait dû nous alerter», affirmait Laurent Delisle. Les Chaux-de-Fonniers ont dû batailler sérieusement afin d'égaliser dans les dernières minutes. «Nous sommes revenus de loin», déclarait le coach intérimaire du FCC.

Valente, une seconde fois, et Ben Brahim ont eu le ballon de la victoire au bout du pied pendant le temps additionnel. «Cham n'a pas été très dangereux dans le jeu», analysait Laurent Delisle pour son troisième et dernier match en solo sur le banc avant l'arrivée de l'Italien Stefano Maccoppi (lire ci-dessous). «L'adversaire a été redoutable uniquement sur balles arrêtées. Malheureusement, nous avons connu des moments de faiblesse.» Qui s'expliquent comment? «L'équipe gère assez mal les déplacements. Sur le terrain, on peine à se mettre dans le match. Face au dernier du classement, nous manquions de confiance, nous avons eu peur?»

Avec l'arrivée d'un nouvel entraîneur, les «jaune et bleu» devraient pouvoir repartir sur des bases plus saines et regagner de la confiance ces prochaines semaines. «Désormais, nous n'avons plus d'excuses», assurait Jordi Ben Brahim. «Les choses autour de l'équipe s'arrangent et, malgré tout ce qui s'est passé, l'ambiance est toujours très bonne. Il ne reste plus qu'à redresser la barre en faisant des points contre Lausanne.»

Tout comme à Zoug face à Cham (Jaksic, Selimi et Riva étaient les trois seuls remplaçants), la formation chaux-de-fonnière sera diminuée par les absences face aux Lausannois. En plus, dimanche (14h30), Witschi sera privé de pelouse. Le défenseur a reçu son huitième carton jaune et sera suspendu.

Pour son premier match à la barre du navire, le futur boss de la Charrière verra sa marge de man?uvre sensiblement diminuée. Un bon test en guise de bienvenue?/JBE

Cham - La Chaux-de-Fonds 1-1 (0-0) Herti, Zoug: 220 spectateurs Arbitre: M. Circhetta Buts: 65e Rogenmoser 1-0 Hofer bote un corner zougois depuis la droite. La défense chaux-de-fonnière est empruntée et ne peut dégager. Rogenmoser pivote des cinq mètres et envoie le cuir au fond des filets. 84e Valente 1-1 Le FCC presse pour égaliser. Une belle action collective part des pieds de Mawuko Senaya. Le défenseur glisse à Oppliger qui prolonge pour Valente. Le capitaine «jaune et bleu» inscrit son quinzième but du championnat d?un tir croisé depuis l?angle de la surface. Changements: Cham: 62e Salatic pour Savanovic, 78e Scherer pour Murati. La Chaux-de-Fonds: 55e Selimi pour Senaya Jr. Notes: Cham joue sans Melina, Kielholz (suspendus), Mathis ni Kottmann (blessés); La Chaux-de-Fonds évolue sans Barroso (suspension interne), De Azevedo, Touré, Dujmovic (blessés), De Souza ni Everton (sans permis de travail). Avertissements: 7e Ferro (antijeu), 17e Rogenmoser (jeu dur), 44e Ferrichio (jeu dur), 59e Deschenaux (antijeu), 60e S. Budmiger (antijeu), 76e Witschi (jeu dur; huitième avertissement, suspendu pour le prochain match), 78e Valente (jeu dur), 86e Oppliger (antijeu). Coups de coin: 7-4 (2-3).