Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La tourbière, ce monde mystérieux

Un paysage de tourbière, c'est souvent étrange et fascinant. Déjà au premier coup d'oeil. Mais si on «creuse», au propre comme au figuré, dans cet écosystème accumulé durant des siècles, c'est un monde riche de diversité qui se révèle.

09 sept. 2006, 12:00

Un monde fragile aussi que Willy Matthey, biologiste, invite à voir de près, lors d'un cours à l'Université populaire neuchâteloise, samedi 7 octobre (de 14h à 17h, départ de la cabane des tourbiers, au-dessus de Martel-Dernier). C'est la suite du «Microsafari dans les tourbières jurassiennes», donné en 2006. Ce cours sera organisé sous forme d'un laboratoire de terrain, en observant ce qui échappe à l'oeil nu: structure de la tourbe, nature intime d'une sphaigne, plancton de gouilles, structures qui permettent aux insectes de se nourrir et de se mouvoir. En résumé, de quoi plonger dans la richesse microscopique de ce milieu si particulier.

Dans la mesure du possible, les participants se muniront d'une petite table de camping avec siège et éventuellement d'une loupe, d'un binoculaire et un petit microscope. Il n'y aura que douze personnes. /comm-réd

Inscription: UPN, La Chaux-de-Fonds, tél. 032 919 29 00; upn@cifom.ch

Votre publicité ici avec IMPACT_medias