La réouverture de la route entre Glovelier et Saignelégier repoussée à fin mai

16 avr. 2008, 12:00

(LIMPARTIAL/LEXPRESS.CH 11H55) La réouverture de la route reliant Glovelier (JU) à Saignelégier (JU), fermée après un éboulement, n'interviendra que fin mai, soit avec un mois de retard sur le calendrier. Les travaux de sécurisation prennent plus de temps que prévu. Ce nouveau calendrier des opérations a été établi après un état des lieux réalisé par des géologues et des entrepreneurs. Il était d'abord envisagé de rouvrir le tronçon à Pâques, puis à fin avril et maintenant à fin mai. Pour réduire cette durée de fermeture, un dispositif de surveillance des mouvements de la roche sera mis en place. La remise en service de la ligne des Chemins de fer jurassiens (CJ) est prévue pour le 5 mai, sauf surprise. Un plan de sécurité sera élaboré pour écarter tout danger. Les CJ enregistrent une perte de 7000 francs par jour. Avant la fermeture, 14 trains empruntaient quotidiennement cette ligne. Des aléas Le calendrier prévoit une reprise du trafic routier pour fin mai «au plus tôt». En effet, de mauvaises conditions météorologiques ou un allongement de la période d'essai du dispositif de surveillance pourraient retarder cette échéance, a expliqué mercredi le canton du Jura. Quelque 500 m³ de roche ont dévalé sur la route H18 et la ligne des CJ le 15 mars, à proximité du tunnel de la Roche. La route qui assure la liaison entre les Franches-Montagnes et la vallée de Delémont a été ensevelie sur 30 mètres et sur toute sa largeur. Personne n'avait été blessé. Appel à la Confédération Cet éboulement a relancé le projet de construction d'un tunnel de 350 mètres aux Franches-Montagnes. Le Gouvernement jurassien a écrit au conseiller fédéral Moritz Leuenberger pour demander une aide financière de la Confédération. Le coût d'un tel ouvrage est estimé à 24 millions de francs. A l'appui de sa démarche, l'exécutif insiste sur l'importance de la route H18 entre Glovelier et St-Brais. Cette liaison relie Bâle à La Chaux-de-Fonds (NE) et Delémont à Saignelégier. Jusqu'à fin mai au moins, les voitures et les poids lourds doivent rejoindre Saignelégier par Glovelier, Saulcy, Lajoux et le Prédame, un détour d'un quart d'heure environ sur une route plus difficile. Reste que cette situation a des répercussions sur les commerces et les hôtels de St-Brais et Montfaucon, privés de clients. Avec cette déviation, les routiers, les ouvriers ou les habitués se font en effet plus rares dans ces deux villages. (ats)