Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La Neuchâtel Tourist Card sera reconduite en 2020 et 2021

Lancée en 2018, la Neuchâtel Tourist Card a trouvé son public. Elle offre la gratuité des transports publics et l’accès à une trentaine de prestations culturelles ou de loisirs aux voyageurs séjournant dans le canton. Après une phase de test de deux ans, elle sera reconduite en 2020 et 2021.

06 juin 2019, 18:39
Ce sont les croisières sur les lacs de Neuchâtel et des Brenets qui ont le plus séduit les utilisateurs de la NTC l'an dernier.

Testée en 2018 et 2019, la Neuchâtel Tourist Card (NTC) sera reconduite pour deux ans au moins, en 2020 et 2021. La liste des partenaires n’est pas encore sous toit, mais «il y a de fortes chances que l’offre soit très similaire», indique Yann Engel, directeur de Tourisme neuchâtelois.

En 2016 et 2017, la première NTC (Neuchâtel Transport Card) proposait uniquement le libre accès aux transports publics du canton. Le nouveau sésame, unique en Suisse, ajoute actuellement une entrée dans 25 musées, une croisière sur le lac de Neuchâtel et des Brenets, une location d’un vélo à Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds ou au Locle, ainsi qu’une course sur le télésiège de la Robella.

La majorité des visiteurs se déplacent en voiture. Proposer la gratuité des transports publics ne suffit plus
Yann Engel, directeur de Tourisme neuchâtelois

100’000 cartes distribuées

Ce carnet de bons est remis à tout voyageur séjournant au moins une nuit dans l’un des 310 hébergements déclarés du canton. Sa durée de validité correspond à celle du séjour.

L’ajout de ces prestations gratuites a rendu l’offre neuchâteloise encore plus alléchante. Sur les 142’000 Tourist Card envoyées aux hébergeurs en 2018, près de 100’000 (soit plus de 70%) ont effectivement été remises aux voyageurs. En comparaison, ce taux n’atteignait que 26% en 2017 pour l’ancienne NTC, moins bien accueillie par les visiteurs. «La majorité de nos hôtes se déplacent en voiture. Proposer la gratuité des transports publics ne suffit plus», constate Yann Engel.

Plus de 33’000 bons utilisés

Au total, 33’338 bons ont été utilisés l’an dernier par des voyageurs (voir ci-dessous le top-10 des visites en 2018). Ce sont les musées qui ont le plus séduit les visiteurs (53%) devant les croisières (37%), le télésiège de la Robella (7%) et les locations de vélo (3%).

Tourisme neuchâtelois indemnise chaque prestataire en fonction du nombre de visiteurs accueillis, à hauteur de 50% du tarif unitaire. En 2018, ce dédommagement s’est élevé à 200’000 francs. Si l’on ajoute 400’000 francs pour les entreprises de transports et 100’000 de frais de logistique et de marketing, le budget global de la NTC atteint les 700’000 francs, intégralement financé par le produit de la taxe de séjour.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias