La ligne ferroviaire Le Locle-Morteau ne rouvrira pas cette année

Les CFF annoncent ce mardi 30 novembre un second délai concernant la remise en service des trains entre Morteau et Le Locle-La Chaux-de-Fonds. En cause, le retard pris par le chantier de rénovation du tunnel du Col-des-Roches.
30 nov. 2021, 14:43
TER, Train entre La Chaux-de-Fonds et Morteau via Le Locle.    LE LOCLE 27.04.2012  PHOTO: CHRISTIAN GALLEY

Les travaux dans le tunnel du Col-des-Roches, sur la ligne reliant Le Locle à Morteau, subissent un nouveau retard à la suite d’un éboulement survenu dans la galerie le 9 juin. La réouverture est désormais fixée au début du printemps, soit à fin mars.

«La méthode de travail a dû être modifiée, ce qui a ralenti les travaux», ont répété mardi les CFF dans un communiqué annonçant le report. La période hivernale et des difficultés d’approvisionnement en matières premières ont aussi prolongé la durée d’un chantier qui a commencé le 1er mars.

A lire aussi: Eboulis dans la galerie du Col-des-Roches

Au final, la perturbation devrait s’étendre sur une année. A la mi-juillet, les CFF avaient annoncé un premier retard, avec un décalage de la réouverture de la ligne du 1er novembre au 23 décembre. Les trains sont toujours remplacés par des bus.

Surcoût garanti

Construit en 1884, le tunnel transfrontalier du Col-des-Roches est long de 422 mètres. Il est en réfection sur sa partie suisse (316 mètres). L’éboulement a concerné environ 800 mètres cubes de terre et de glaise. Il n’a pas fait de blessés, rappelle le communiqué.

Les travaux d’excavation, démolition de l’ancienne voûte et construction d’une nouvelle en béton plus large, ont dû être arrêtés. Un changement de méthode de travail a été mis en place: la pose d’une «voûte parapluie» a permis d’assurer une meilleure sécurité.

La méthode de travail a permis la reprise des travaux d’excavation le 5 juillet. Elle a toutefois «considérablement» ralenti les travaux. La date précise de réouverture de la ligne sera déterminée début 2022, en fonction de l’avancement des travaux.

Le budget de l’assainissement du tunnel du Col-des-Roches sur sa partie suisse se monte à 4,5 millions de francs. Les coûts induits par l’allongement du chantier sont en cours d’analyse.