Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La ligne des horlogers victime de son succès

17 août 2008, 12:00

Voyage en train panoramique agrémenté des commentaires d'un guide-conférencier, repas soigné, croisière fluviale sur le Doubs et visite de Besançon? Le programme de la ligne des horlogers entre La Chaux-de-Fonds et la capitale franc-comtoise attire de nombreux curieux depuis le 14 juin. Jusqu'en octobre, l'offre alléchante invite le public à découvrir «une manière originale de parcourir des territoires et des paysages».

Mais les clients de la sortie organisée le 26 juillet étaient loin d'imaginer à quel point leur voyage allait sortir de l'ordinaire. Après une journée où tout se déroulait pour le mieux, c'est debout et serrés comme des sardines qu'ils ont effectué le voyage de retour vers la Suisse. De fait, si deux compartiments emmenaient les voyageurs en terre franc-comtoise à l'aller, il ne restait plus qu'une voiture apparemment déjà bondée pour effectuer le chemin du retour. Une situation dont se seraient bien passés les touristes, à l'instar de ce client handicapé mécontent: «J'aurais renoncé à ce voyage si j'avais su que les conditions du retour n'étaient pas les mêmes qu'à l'aller», s'est-il plaint dans un courrier adressé à la rédaction, ainsi qu'à la SNCF. Pas facile de trouver des explications à ces défaillances, tant le dialogue entre la Suisse et la France est laborieux. «On est tout près mais c'est parfois difficile de communiquer», déplore le service clients de l'Arc jurassien, qui informe la SNCF du nombre de clients pour ces sorties avant chaque excursion.

On ne peut donc pas imaginer que les chemins de fer français aient pu être surpris par une fréquentation plus élevée qu'à l'accoutumée. Si la SNCF ne s'est pas épanchée sur les causes de cette défaillance, elle a tout de même garanti que ce genre d'accident ne se reproduirait plus. Un retour à la normale qui rassure le service clients de l'Arc jurassien, puisque ces virées sur la ligne des horlogers commencent à rencontrer un franc succès dans la région. / rpa

Votre publicité ici avec IMPACT_medias