Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La gauche est confortée à l'exécutif mais un seul Hainard pourra y siéger

Les sortants ont eu droit à leur prime. A La Chaux-de-Fonds, les quatre conseillers communaux qui se représentaient ont été réélus. Les libéraux-PPN conservent leur siège. Reste à savoir qui l'occupera. Le visage politique du Conseil communal de La Chaux-de-Fonds reste inchangé. Le travail effectué ces quatre dernières années par le Conseil communal a été validé dans les urnes. Les quatre sortants, les socialistes Didier Berberat et Laurent Kurth, le démocrate du centre Pierre Hainard et le popiste Jean-Pierre Veya sont réélus. Le libéral-PPN Frédéric Hainard vient compléter le quintette. Nous saurons aujourd'hui - incompatibilité légale oblige - lequel des deux membres de la famille Hainard renoncera à son siège à l'exécutif (voir ci-dessous).

28 avr. 2008, 12:00

Avec 62,2% des suffrages, le bloc de gauche devance largement ses adversaires de droite, partis en rangs dispersés. L'UDC confirme son score de 2004 avec 20,1% des voix. Les libéraux-PPN obtiennent 11,2% et les radicaux 6,3%. Le Parti socialiste reste largement la principale force politique de la ville avec 31,3%. Le POP fait un très bon score (16,9%), alors que Les Verts, qui lorgnaient ouvertement sur un siège à l'exécutif, coincent à 14,1%.

Ce n'est pas une surprise, le conseiller communal et conseiller national Didier Berberat vire en tête avec 3974 suffrages. Il précède son colistier, le sortant Laurent Kurth (3352 suffrages). Chez les socialistes, Annie Clerc pointe en troisième position avec 2384 suffrages. Elle est bien placée en cas de vacance durant la législature.

A l'UDC, il n'y a pas photo. Pierre Hainard est largement en tête (2408) et précède son suivant, Jean-Charles Legrix, de près de 600 suffrages. L'écart est plus large encore au POP. Jean-Pierre Veya, avec ses 2376 suffrages, devance Théo Bregnard de plus de 900 suffrages. Dans le camp libéral-PPN, Frédéric Hainard (1281) a fait le trou sur Laurent Iff de presque 330 suffrages.

Dans le camp des battus, si l'écologiste Patrick Erard obtient 1970 suffrages, contrairement à 2004, il est bien loin de son adversaire Jean-Pierre Veya. Il y a quatre ans, le jeu de la proportionnelle avait favorisé Claudine Stähli-Wolf. La popiste avait été devancée en nombre de suffrages mais le POP avait conservé son siège à l'exécutif.

Nous connaîtrons aujourd'hui le nom des cinq conseillers communaux. Une conférence de presse est prévue pour annoncer le prénom du Hainard qui renonce et qui, de Laurent Iff ou Jean-Charles Legrix, complétera le Conseil communal. /DAD

Votre publicité ici avec IMPACT_medias