Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La collaboration pour vaincre le brouillard

La course Villeret-Chasseral-Villeret s’est disputée dans des conditions froides et humides. Mekonen Tefera, qui a couru avec Julien Fleury, l’a encore emporté sur les pentes du Chasseral.

03 sept. 2018, 00:01
Tefera Mekonen, vainqueur de  Villeret-Chasseral-Villeret . photo Stephane Gerber / Bist

Samedi matin, une seule tactique importait lors de cette 19e édition de la course de montagnes Villeret-Chasseral-Villeret (VCV): éviter l’effort solitaire. La course à pied a beau être une discipline individuelle, elle ne résume pas à une pratique qui consiste à rejoindre simplement un point préétabli le plus rapidement possible. Au-delà de la bataille menée contre le temps, la concurrence, les conditions météos ou encore le profil de l’épreuve sont autant de paramètres qu’un sportif se doit d’appréhender avec habileté.

En l’absence des deux détenteurs du record (Michaël Morand et Laurence Yerly), les candidats à la victoire, chez les messieurs, se résumaient à deux noms: Mekonen Tefera et Julien Fleury. Du côté féminin, la défection inattendue de la gazelle de Cernier, sacrée à dix reprises à Villeret, a donné lieu une fois n’est pas coutume à une lutte indécise aux avant-postes.

La voie du succès étant à nouveau ouverte...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias