La Chaux-de-Fonds: Daniel Musy préside le Conseil général pour quatre mois

Après la démission de Celia Clerc, nommée chancelière, le socialiste Daniel Musy devient le président du Conseil général de La Chaux-de-Fonds. Pour quatre mois jusqu'aux élections.

04 févr. 2016, 18:08
/ Màj. le 04 févr. 2016 à 20:35
Daniel Musy (au centre) préside désormais le Conseil général de La Chaux-de-Fonds.

Suite à sa nomination par le Conseil communal à fin janvier  au poste de chancelière de la Ville de La Chaux-de-Fonds, la socialiste Celia Clerc a immédiatement renoncé à son activité politique. Dont celle de présidente du Conseil général, poste qu'elle occupait à titre intérimaire, puis pour une année selon les usages, depuis la nomination de Sylvia Morel au Conseil communal.

D'ici aux élections communales de début juin, dans quatre mois, le parti socialiste a proposé pour la remplacer au soir de la législature Daniel Musy, un élu de longue date, qui a d'ores et déjà annoncé qu'il ne se représentera pas pour l'élection au Conseil général.

A la tribune  lors de la séance de ce jeudi soir, Daniel Musy a noté qu'il sera le président de toutes et de tous - le rôle en partie honorifique de tout premier citoyen - et qu'il renoncera à toutes les manifestations publiques de son parti, campagne électorale en tête. Plus contraignant sans doute pour lui, il s'est engagé à suspendre ses commentaires politiques sur les réseaux sociaux.

Le premier objet qu'a eu à traiter le nouveau président a été une motion multipartis urgente sur les risques sanitaires qui pè'seraient sur les patients hospitalisés à l'hôpital de La Chaux-de-Fonds. Elle demandait au Conseil communal de La Chaux-de-Fonds, mais aussi du Locle, de vérifier si ces dangers sont réels. Et de voir si le non respect de la loi voté par le peuple neuchâtelois ne pourrait pas faire l'objet d'une action judiciaire. Vote unanime du Conseil général.