La baisse des redevances provoque l’inquiétude des villes du canton de Neuchâtel

Le Grand Conseil se pencher sur la loi sur l’approvisionnement en électricité en janvier. Celle-ci règle notamment la question des redevances communales sur l’électricité. Toutes les communes ne sont pas concernées. Par contre, les localités qui en perçoivent une verraient leurs recettes amoindries d’une manière plus ou moins conséquente.
09 janv. 2017, 17:02
/ Màj. le 10 janv. 2017 à 06:30
Actuellement, les villes perçoivent une redevance de 1,9 ct/kWh, dont 1,4 ct est destiné aux caisses communales.

Dans le projet de loi sur l’approvisionnement en électricité du Conseil d’Etat, la redevance pour l’utilisation du domaine public serait plafonnée à 0,8 ct/kWh en basse tension et à 0,4 ct/kWh en moyenne tension.

Les trois villes appliquent aujourd’hui une redevance de 1,9 ct/kWh, dont 0,5 ct affecté uniquement aux projets faisant la part belle aux énergies renouvelables. Si le projet du Conseil d’Etat passe la rampe, La Chaux-de-Fonds verraient ses recettes baisser d’environ 1,5 millions de francs. Il en irait à peu près de même à Neuchâtel. Au Locle, sur la base de la consommation de 2015, les pertes pourraient se monter jusqu’à 648'000 francs en 2019.

Réactions du Locle et de La Chaux-de-Fonds dans nos éditions payantes de ce jour.

par Daniel Droz