L'Hôpital neuchâtelois répond à plusieurs critiques

L'Hôpital neuchâtelois essuie de sévères critiques contre des décisions récentes et à venir qui toutes vont dans le sens de centraliser des prestations sur le site de Pourtalès. Les responsables s'expliquent.

07 avr. 2015, 18:40
L'entrée des urgences de l'Hôpital Pourtalès.

Il y a dix jours, le Groupe interpartis en faveur de l'hôpital de La Chaux-de-Fonds a présenté à un nombreux public toute une série d’affirmations sur les récentes décisions de l'Hôpital neuchâtelois.

En cause, un mouvement de centralisation des urgences chirurgicales sur le site de Pourtalès et la fermeture du bloc opératoire de La Chaux-de-Fonds le week-end et les jours fériés. A quoi s'ajoute le projet de centraliser à terme également les soins intensifs.

La directrice médicale et la présidente du Conseil d’administration s’expriment sur les critiques. Dans notre artice complet à lire dans nos éditions payantes de mercredi, elles estiment, arguments à l’appui, qu'elles sont infondées. Un exemple de réfutation dans cette bataille d'arguments et de chiffres: Oui admet l'HNE, la fermeture du bloc opératoire le week-end et les jours fériés représente 40% du temps total, mais  durant ces tranches horaires, seuls 6% du total des patients sont traités.

Quant à l'argument selon lequel les décisions prises par l'HNE mettraient gravement en danger la sécurité des patients neuchâtelois, l’HNE le réfute également. Ainsi "il est plus sécuritaire de centraliser tous les intervenants sur un site", affirme la directrice médicale Anne-Françoise Roud.