Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L'ADN a parlé: fin du rodéo

09 avr. 2007, 12:00

«L'ADN a parlé: les amateurs de «rodéo» automobile ont été arrêtés. Tous deux ont admis la totalité des vols, soit 11 de véhicules plus celui d'une plaque pour faire leur tour sans être identifiés», a confié Frédéric Hainard, adjoint au chef de la police de sûreté de Neuchâtel.

L'affaire avait créé l'émotion début mars quand les forces de police avaient dénombré pas moins de onze véhicules volés en quelques semaines à La Chaux-de-Fonds. Tous avaient été retrouvés, certains dans le décor, parfois même sur le toit.

Sur la trace des auteurs, la police de proximité a redoublé d'attention. Les contrôles et patrouilles se sont multipliés le week-end tandis que la police scientifique se penchait sur les prélèvements ADN et les empreintes digitales relevées dans les véhicules. Ce qui a permis d'identifier l'un des auteurs, connu des services de police. L'enquête a ensuite pu déterminer le nom de son complice. Il s'agit de deux Chaux-de-Fonniers, un Suisse et un Espagnol, respectivement âgés de 19 et 23 ans, tous deux sans emploi. Ils devront répondre en outre d'une série d'infractions à la loi sur la circulation routière (LCR): accidents, conduite en état d'ébriété, dérobades aux mesures, etc.

L'article de «L'Impartial» qui avait révélé l'affaire a stoppé net le phénomène. «Il a eu un effet de politique criminelle préventif», se félicite Frédéric Hainard, «aucun vol de voiture n'a été constaté depuis.» Les auteurs compteraient-ils parmi nos fidèles lecteurs? «C'est en lisant le journal que j'ai réalisé que j'avais fait une «connerie», a confié le plus jeune. /syb

Votre publicité ici avec IMPACT_medias