Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

"Ils se sentent abandonnés"

Stéphanie Barbey et Luc Peter ont filmé la frontière étatsunienne avec le Mexique. Un documentaire troublant d'actualité sur la dérive sécuritaire.

20 janv. 2015, 00:01
data_art_8767216.jpg

raphaël chevalley

Issue du centre de formation documentaire les Ateliers Varan à Paris, initié par Jean Rouch, la cinéaste et journaliste genevoise Stéphanie Barbey travaille en étroite collaboration avec le documentariste et caméraman lausannois Luc Peter. Après "Magic Radio" (2004), consacré à la culture radiophonique au Niger, ils se sont rendus aux confins des Etats-Unis et du Mexique pour interroger le rapport qu'une poignée de citoyens américains entretiennent avec leurs voisins, dont les migrations sont sévèrement contenues par le long mur qui se dresse à la frontière. Entretien avec la réalisatrice.

Stéphanie Barbey, comment avez-vous exploré cette frontière?

Nous étions très intrigués par le concept de frontière, ce qu'elle représente, à quoi elle sert. Dans ce cas, c'est une frontière qui se ferme, qui est murée sur environ un tiers de sa longueur. Nous l'avons d'abord parcourue, puis nous nous sommes limité à 40 miles, parce qu'on y a trouvé...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias