Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

"Il faut en finir avec ces clivages!"

Patron de Metalem, au Locle, Alain Marietta est le nouveau président de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie. Il livre quelques idées.

25 avr. 2013, 00:01
data_art_6998334.jpg

Un capitaine d'industrie devient le "patron des patrons" neuchâtelois: directeur général de l'entreprise locloise Metalem, qui fabrique des cadrans d'horlogerie haut de gamme, Alain Marietta, 63 ans, a été élu hier à la présidence de la Chambre neuchâteloise du commerce et de l'industrie (CNCI), réunie en assemblée au Landeron. Il succède à Frédéric Geissbuhler, arrivé au terme de son mandat. L'occasion de rencontrer un chef d'entreprise qui travaille dans le Haut et vit dans le Bas. Et qui veut en finir avec les clivages cantonaux.

Alain Marietta, cela fait longtemps qu'un industriel n'avait pas tenu les rênes de la CNCI. Vous serez davantage représentatif de l'économie du canton?

C'est vrai: je succède à des hommes comme Daniel Bürki et Frédéric Geissbühler, venus du secteur des services. Mais j'étais déjà vice-président depuis deux ans. Et le comité de la CNCI, où siègent également Denis Piaget (Etel), Raymond Voillat (Nexans), et désormais...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias