Horlogerie: les lauréats du Prix Gaïa sont connus

Le Prix Gaïa, qui récompense depuis 1993 des carrières extraordinaires accomplies dans l’horlogerie, son art et sa culture, rend hommage à trois talents cette année. Les lauréats recevront leur prix le 22 septembre à La Chaux-de-Fonds.

26 août 2022, 10:00
Ancien professeur à l'EPFL et vice-président du CSEM, Nico de Rooij est le lauréat dans la catégorie histoire et recherche.

Le jury du Prix Gaïa, qui est composé de personnalités actives dans le domaine de l’horlogerie, a désigné Laurent Barotte lauréat dans la catégorie artisanat et création. Il a salué son expertise dans le domaine de la restauration en pendulerie et sa passion communicative.

Ancien professeur à l'EPFL et vice-président du CSEM, Nico de Rooij est le lauréat dans la catégorie histoire et recherche pour sa carrière menée dans la recherche en microtechniques. Le jury a relevé sa contribution au transfert de technologie au profit de l’industrie horlogère, souligne vendredi le Musée international d’horlogerie (MIH) à La Chaux-de-Fonds.

Dans la catégorie esprit d’entreprise, le prix est décerné à Edouard Meylan, directeur général et propriétaire de la marque horlogère schaffousoise H. Moser & Cie. Le jury a récompensé sa démarche entrepreneuriale menée en défendant la «belle horlogerie mécanique» en toute indépendance tant au point de vue du développement de produits et de composants que de la communication.

Bourse pour un doctorant

La bourse d’encouragement Horizon Gaïa sera remise à Julien Gressot, doctorant en fin de cursus à l’Université de Neuchâtel qui achève une thèse sur l’Observatoire cantonal de Neuchâtel. Son projet entend donner une vision d’ensemble du patrimoine technique et scientifique de cette institution, explique le MIH.

par Keystone - ATS