Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Hausse du prix payé aux producteurs répercutée sur les consommateurs

La grève du lait est terminée dans le canton de Neuchâtel. C'est la conséquence de l'accord trouvé sur le plan national. Le prix payé aux producteurs augmente de 6 centimes par litre. Migros et Coop répercuteront la hausse. La collecte de lait a repris hier normalement dans le canton de Neuchâtel. «Nous sommes satisfaits que ça ait abouti.» Président de l'Association des producteurs de lait de l'Arc jurassien, Christophe Tanner fait référence à l'accord trouvé dans la nuit de lundi à hier entre la Fédération suisse des producteurs de lait et les principales centrales de transformation (voir encadré).

04 juin 2008, 12:00

Sitôt l'accord conclu, les centres de collecte ont été avertis que le lait serait livré. L'agriculteur de Derrière-Pertuis rappelle que, dès le départ, l'association «était derrière les revendications des producteurs de lait. Six centimes, c'est une belle réussite. Dommage qu'il ait fallu faire la grève».

Pierre-André Rohrbach, président de la Société de laiterie de La Chaux-de-Fonds et membre du comité de l'Association des producteurs de lait de consommation neuchâtelois, est aussi satisfait de l'accord. L'agriculteur chaux-de-fonnier évoque «un juste compromis. On va se souvenir de ce qui s'est passé en mai 2008», dit-il à propos de la grève du lait. Selon lui, il est urgent maintenant que le climat «puisse redevenir serein le plus vite possible».

Une chose est sûre, le consommateur payera cette augmentation. Migros et Coop l'ont annoncé hier (voir encadré). «La population, je pense qu'elle comprend», dit Pierre-André Rohrbach à propos de cette annonce. Il rappelle que ce n'est que la deuxième hausse de prix pour les producteurs depuis 15 ans. «La première hausse a compensé la baisse du printemps 2007», précise-t-il encore. Même son de cloche du côté de Christophe Tanner: «D'après les sondages, la population comprend qu'elle paye plus cher pour un produit de proximité et de qualité».

Dans le canton du Jura, le mouvement de grève avait pris fin samedi dernier. Dans le Jura bernois, les sociétés laitières ont décider de stopper la grève hier en accord avec la Chambre d'agriculture du Jura bernois.

Dernière précision: pour un producteur de lait, cette hausse de prix représente en moyenne une augmentation annuelle du revenu située entre 6600 et 7200 francs, ce qui correspond à 110 à 120 000 kilos de lait par an. / DAD

Votre publicité ici avec IMPACT_medias