Gueule de bois pour le sport d'élite neuchâtelois

Chaque semaine, L'Express et L'Impartial plongent dans leurs archives. Nous vous proposons aujourd'hui de revenir sur le déclin du sport de haut niveau neuchâtelois. Pour rappel, c'était il y a dix ans...

26 oct. 2010, 11:25

«La société a changé, la gestion d'un club sportif aussi», écrit Gérard Stegmüller dans les éditions du mardi 24 octobre 2000 de «L'Express» et de «L'Impartial». Dans son éditorial, le journaliste poursuit: «L'esprit du sport a totalement chaviré. Il fut un temps, pas forcément si lointain, où les joueurs mouillaient pour un maillot et les supporters pleuraient pour ce même maillot. Cette époque est révolue.»

Son article dresse un portrait alarmant de la situation sportive dans le canton pour les équipes de ligue nationale. Val-de-Ruz possédait une équipe d'élite en volleyball, c'est fini. Idem pour Union Neuchâtel en basketball qui ne joue plus dans la première catégorie.

Et les deux clubs restant dans l'élite connaissent des problèmes sportifs et financiers. Le public ne suit plus, ni à Neuchâtel ni à La Chaux-de-Fonds. Le samedi précédent, Neuchâtel Xamax avait sèchement perdu 4-0 contre Yverdon, entraîné par Philippe Perret. Les Neuchâtelois sont lâchés au classement. Une équipe «sans tête ni cœur», commente l'entraîneur de Xamax Alain Geiger. Le HC La Chaux-de-Fonds, lui, revenait de Coire avec un sec 6-0. Comme Xamax, le HCC prend la lanterne rouge du classement.

Pour Gérard Stegmüller, le principe de partager les sports entre Haut (hockey) et Bas (football) est une bonne idée. «Mais on a crié victoire trop vite en croyant que la transformation des deux clubs en sociétés anonymes allait résoudre tous les problèmes», car les centres de décision des grandes entreprises ne se trouvent plus dans le canton. Difficile dans ces conditions de financer le sport d'élite.

Les archives des quotidiens neuchâtelois sont accessibles via www.arcinfo.ch/archives