Gouaille lyonnaise et slam

04 nov. 2010, 10:55

Des mots chantés, rapés, slamés, parlés. Des mots comme matériau principal des concerts proposés ce soir à L'Heure bleue, à La Chaux-de-Fonds, avec la Lyonnaise Karimouche et le slameur suisse Narcisse. Ce dernier dévoilera, en première partie de soirée, ses textes cyniques et décalés, dans un spectacle mêlant slam, musique et vidéo.

La chanteuse Karimouche, Carima Amarouche de son vrai nom, dit avoir été autant bercée par la musique arabe que par celle de Brel, Ferré ou Aznavour. Brel, on le retrouve parfois dans le roulement de ses «r» («P'tit Kawa»). Ses racines arabes, elle les réinterprète à sa sauce dans «Tizen», une comptine en arabe que lui chantait sa grand-mère revisitée dans des sonorités ragga. Avec son premier album «Emballage d'origine», Karimouche n'hésite pas à métisser hip-hop, raggamuffin et chanson française. Le tout emballé de sa voix rauque et grave et de sa gouaille mi-banlieue, mi-Audiard, avec pour acolytes Géraud Poizat (beat box) et Jean-Pierre Caporossi (clavier). /comm-anc

La Chaux-de-Fonds, L'Heure bleue, ce soir à 20 heures