Franck Muller veut investir plus de 20 millions de francs

On en sait désormais un peu plus sur le projet «Portes du Jura» que le groupe Franck Muller va réaliser aux Bois. Les travaux de prospection du terrain de l'Orée débuteront en mai et la mise à l'enquête aura lieu en septembre. Le groupe genevois va investir entre 20 et 25 millions et prévoit à terme la création de quelque 200 à 300 emplois. Ce vaste complexe accueillera également une vingtaine de logements. Cinq ans après les premières discussions entre le groupe Franck Muller et la commune des Bois, le projet «Portes du Jura» va s'accélérer au mois de mai avec le début des travaux de prospection en vue du terrassement des 23 400 m2 de terrain situés dans le secteur de l'Orée, dont l'acte de vente a été signé en juillet dernier. Le projet sera déposé publiquement en septembre et les dirigeants du groupe genevois espèrent ensuite aller au plus vite pour construire ce vaste complexe industriel en une année et demie.

01 avr. 2008, 12:00

«Tout projet de cette ampleur prend du temps, notamment en raison des normes en vigueur en Suisse», a expliqué hier au Centre de loisirs de Saignelégier Vartan Sirmakes, le CEO du groupe d'horlogerie de luxe. Et pour faire oublier la lenteur qui a entouré ce dossier depuis ses débuts, Vartan Sirmakes l'a affirmé: «Ce projet va faire honneur au canton du Jura et à la commune des Bois.»

La manufacture horlogère «Portes du Jura» veut également profiter du savoir-faire horloger de la région pour développer le «Swiss made» et, par là, créer des places de travail. Les 170 employés de Poli-Indus SA et de l'entreprise Les fils d'Arnold Linder SA, deux firmes du groupe Franck Muller implantées aux Bois, déménageront dans la nouvelle unité de production qui accueillera par la suite les collaborateurs de Pignons Juracie SA, à Lajoux, et de Getech SA, à La Chaux-de-Fonds. A terme, «Portes du Jura» devrait créer de 200 à 300 emplois.

Ce complexe moderne intégré au paysage offrira également à la location des surfaces industrielles modulables et accueillera une vingtaine de logements destinés en priorité aux employés. L'investissement global se montera entre 20 et 25 millions de francs, dont 20% seront consacrés à l'écologie, notamment pour la construction d'une chaudière à bois qui alimentera le site et la réalisation de parkings souterrains. / MMO