Fleur de lotus solidaire

28 mars 2008, 12:00

«En tant que victimes de la guerre, on se sent coupables de nous en être sortis et de vivre bien en Suisse. Alors notre seul salut, c'est le partage.» Originaire du Cambodge, la famille Han a décidé, via l'association Fleur de lotus, de financer un projet d'orphelinat à Neak-Luoeng, à quarante kilomètres de la capitale, Phnom Penh. «Au Cambodge, rien n'est pensé pour les filles. Quand les parents les abandonnent, c'est déjà pas mal: confrontés à des gros problèmes économiques, la plupart les vendent, souvent à des réseaux de prostitution.»

Acheté l'an dernier, le terrain permettra de construire un bâtiment de deux étages qui devrait accueillir des dortoirs et une salle de classe pour une trentaine d'orphelines. «L'idéal serrait que l'orphelinat s'autogère ensuite, par le biais de travaux de couture ou la vente des fruits du verger», explique Victor Han.

Pour rassembler les fonds, ils invitent la population à célébrer avec eux le Nouvel An cambodgien, samedi 5 avril, dans la grande salle de Notre-Dame de la Paix, rue du Commerce 73, à La Chaux-de-Fonds. Au programme: dîner typique, tombola, jeux, concerts, karaoké, etc. Réservations: tél. 032 914 18 66. /syb