FCC: les exigences de la SFL

08 mai 2009, 10:45

Freddy Rumo a envoyé sa lettre à la SFL (Swiss Football League). Dans ce courrier, le FCC Association demande à la SFL de lui mettre à disposition les documents présentés par la SA lors de la demande de licence de jeu 2009-2010. «Notre intention est de compléter ce dossier», expose l'avocat. «Nous devrions ensuite présenter des comptes et des garanties permettant le maintien de notre première équipe en Challenge League.»

Cette demande sera traitée par la SFL, plus précisément par sa commission de recours. Cette instance devra surtout déterminer si l'association peut suppléer la SA sous certaines conditions. «Pour l'instant, à nos yeux l'association n'existe pas dans ce dossier», lâche Edmond Isoz, directeur de la SFL.

Dans cette affaire, on ne pourra pas échapper à un accord entre les parties au cas où la SFL acceptait d'entrer en matière concernant la demande de l'association. Voilà pourquoi un autre courrier a été expédié par Me Rumo au représentant légal d'Antonio Tacconi, président démissionnaire du FCC SA, avec copie à la SFL. L'association du FCC propose une réunion entre les parties concernées pour trouver des solutions permettant de réaliser une «reprise» saine. «Nous recherchons un compromis», précise Freddy Rumo. Le dirigeant italien ne reviendra pas à La Chaux-de-Fonds avant le 14 mai. Il s'est porté créancier auprès de la SA pour certains montants engagés à titre personnel.

Le délai pour déposer les documents justifiant un recours échoit le lundi 18 mai. A partir de ce jour-là, si la SFL n'a pas reçu ces papiers, elle enverra une lettre de mise en demeure avec échéance à trois jours ouvrables (délai de grâce).

La SFL, échaudée par les cas du FC Lucerne (2002) et du FC Sion (2003), demande aux repreneurs de club en faillite ou en crise de garantir les engagements pris par leurs prédécesseurs. Pas simple, mais on s'en doutait... /jce

FCC: les exigences de la SFL