Faux divorce musical

30 mars 2008, 12:00

«On a toujours dit que les UBS Arena sont plus qu'un stade! Le but est que cela serve aussi de plate-forme pour les groupes de musique régionaux», défend Nicolas Paratte, de la société organisatrice de ce grand événement prévu durant l'Euro 2008, du 7 au 29 juin. Remonté contre l'article paru dans «Le Matin bleu» de mercredi, il assure que le projet ne se dégonfle pas. «C'est de la désinformation! Il n'y a rien qui est tombé. Il n'y aura ni plus ni moins d'animations que prévu initialement.» Coup de gueule.

Le quotidien lémanique gratuit parle de grande scène musicale et de concerts après les matches du soir... Mais «il n'en a jamais été question! Plusieurs arènes sont entourées d'habitations. Et on n'a jamais parlé de mégaconcerts», grogne Nicolas Paratte. Par contre, de nombreux musiciens régionaux tenteront d'attirer la foule dans les 16 arènes suisses avant ou entre les rencontres. Et notamment dans celle de La Chaux-de-Fonds, qui sera dressée sur le parking de Polyexpo. «On a reçu environ 150 demandes de groupes romands.» Dont quelques-uns des Montagnes neuchâteloises, du Littoral, du Jura et du Jura bernois. Même si aucun cachet n'est prévu pour les artistes, «c'est intéressant de jouer devant des centaines de personnes», souligne-t-il. Il s'agira d'effectuer une sélection parmi.

Et quant aux autres artistes? «Il n'y a encore rien de concret» concernant l'arène chaux-de-fonnière, explique Yves-Alain Maurer, qui en a la charge. Tout est imaginable: théâtre, danse, cirque, etc. Mais rien ne se décèle à l'horizon. «C'est un peu dommage. Il n'y a pas tout à fait la dynamique que je souhaiterais. Le problème est que les créneaux horaires disponibles sont très restreints. A partir de 16h30, on ne fait plus rien. Et, l'après-midi, les gens travaillent.» A contrario, la plage horaire est idéale pour les élèves. L'école secondaire a déjà répondu favorablement. A suivre.

En tout cas, ce qui est sûr: «De l'animation, il y en aura!», martèle Nicolas Paratte. /sbi