Faiseuse de mariages

Christelle Artico a fait de l'organisation de cérémonies nuptiales son affaire. A l'enseigne d'«Un mot de plus», elle est devenue «wedding planner», spécialiste des noces clefs en main, voire de tête-à-tête déjantés Le mariage, Christelle Artico en a fait son affaire. Elle est devenue «wedding planner», une profession née aux Etats-Unis et déjà présente dans les grandes villes de Suisse. Sa spécialité? Le mariage clefs en main. La jeune femme y travaille depuis près d'un an, mais elle a officiellement lancé son agence Un mot de plus, lors du dernier Salon du mariage, à La Chaux-de-Fonds. Un baptême concluant, affirme-t-elle, dans la mesure où plusieurs contrats fermes s'y sont noués.

06 févr. 2006, 12:00
Des fleurs à la Ferrari

Fleuriste, décorateur, restaurateur, orchestre, DJ, le carnet d'adresses de l'agence, quantifie la patronne, «ce sont quatre classeurs fédéraux». Elle travaille avec des prestataires en tout genre pour exaucer les voeux de sa clientèle, y compris les plus originaux. Par exemple? «La location d'une Ferrari ou une fête organisée sur un circuit de F1, comme Monza.»

Les cérémonies nuptiales ne sont pas les seules spécialités de la maison, qui se propose de concocter des fêtes de jubilé et autres Noëls. Voire des tête-à-tête déjantés, façon «repas pour deux à la forêt, avec table et nappe blanche, et un lustre suspendu à une branche...»

Dans son bureau de Neuchâtel, Christelle Artico officie à la carte, en prélevant un pourcentage du prix total pour ses honoraires. Selon le désir des clients, elle s'occupe de tout «des cartons d'invitation au voyage de noces; avec de l'imagination, on peut tout faire!» ou juste de certains éléments du mariage. Quitte à opérer en simple conseillère pour les tourtereaux en panne d'idées, mais qui tiennent à gérer eux-mêmes l'organisation de leurs noces.

Des mariées en noir

La trame des mariages reste généralement classique ? «On ménage la belle-famille!», lâche la conseillère ? mais les zestes d?originalité ont la cote. «Les pièces montées, la déco ont beaucoup évolué. Actuellement, le noir est très tendance dans le domaine du mariage. On trouve des décorations de table et même des robes de mariées noires.»

Dans sa fonction de «wedding planner», le plus délicat, estime la jeune femme, c?est de coordonner les envies des futurs mariés. «Souvent, Monsieur se contenterait d?un bon repas, alors que Madame a des désirs plus élaborés. Il faut donc commencer par trouver des points d?accroche entre les deux».

A propos, c?était comment, son mariage à elle? Christelle Artico se fend d?un large sourire: «Le cordonnier mal chaussé, vous connaissez? Moi, c?est pareil: je ne suis pas mariée...» / BRE