Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Evelyne et Romain Christe, un couple gagnant?

26 août 2011, 10:52

Dernière étape du championnat jurassien, le quatrième triathlon de La Chaux-de-Fonds pourrait connaître un dénouement inédit demain si Evelyne et Romain Christe, en tête jusqu'ici, confirment lors de cette sixième manche. Pour ce qui serait une victoire de couple!

Le secret d'une telle réussite? Partager la même passion, ce qui permet une compréhension et un soutien mutuels, un entraînement hebdomadaire commun et un bilan après chaque compétition. «C'est magnifique de participer ensemble. Des fois, c'est un peu frustrant de voir la différence de temps entre les deux... mais je suis heureuse qu'il soit là!», apprécie Evelyne Christe. «Sur l'année, il y a des hauts et des bas. Mais en étant à deux, ça lisse tout ça», ajoute Romain.

Romain décontracté...

Celui-ci peut aborder le triathlon chaux-de-fonnier en toute décontraction, puisqu'il est assuré de remporter un championnat qui n'était pourtant pas dans ses plans: «Mon objectif en début de saison était de me qualifier pour l'IronMan d'Hawaï. Mais ça n'a pas marché à Zurich (réd: où 50 places sont attribuées). Du coup, je me suis reporté sur le championnat jurassien.»

Un joli pied de nez après sa déconvenue de 2010, lorsqu'il avait vu Gilian Oriet gagner l'épreuve chaux-de-fonnière et lui passer devant au général pour... 0,4 point! «Il n'y a pas de revanche, mais j'avais envie une fois de gagner ce championnat», admet Romain Christe, qui aura le rôle appréciable d'arbitre dans la lutte pour les deux dernières marches du podium entre Gilian Oriet et Michaël Verniers.

... et Evelyne en sursis

Evelyne Christe, elle, n'aborde pas cette dernière ligne droite avec le costume de favorite, ce qui est loin d'être un désavantage. Tout le monde mise sur sa dernière rivale Myriam Henggi (vainqueur du TriCdF l'an dernier), qui a pris un petit ascendant psychologique mais qui ne devra pas flancher. «Elle m'a battue trois fois sur trois lorsqu'elle était présente, donc j'ai pas mal la pression», livre Evelyne Christe. «Comme j'ai fini deuxième l'an dernier, je vais tout faire pour essayer de la battre! Ce sera difficile mais ça peut être possible.»

Car seule une victoire permettrait à la leader actuelle d'encore rêver au sacre, qui dépendra alors du nombre de points obtenus par sa rivale. Dans cette lutte à calculettes tirées, Vinciane Cohen-Cols pourrait bien venir jouer les professeures de maths, à défaut de prétendre à mieux qu'à un troisième rang au CJT. Verdict demain sur le coup de 17h30. / thn

Votre publicité ici avec IMPACT_medias