Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Escroquerie aux salons: le seul accusé présent écope de 18 mois avec sursis

Dans l'affaire de l'arnaque aux salons des années 2007-2008, le Tribunal criminel de La Chaux-de-Fonds a jugé le seul accusé présent coupable d'escroquerie.

27 nov. 2012, 17:29
Plus de soixante personnes figurent parmi les plaignants.

Soixante plaignants dans toute la Suisse romande, plus de 100000 francs d'acomptes payés pour des meubles rarement livrés, 850000 francs de trou laissé par la déconfiture de la société Divani Qualita: le Tribunal criminel de La Chaux-de-Fonds a jugé en fin de journée l'affaire des "arnaques aux salons", entre 2006 et 2008.

A La Chaux-de-Fonds  d'abord, puis à Bienne, Grange-Pacot et Moudon, des vendeurs de meubles attiraient le chaland dans des dépôts-magasins en leur faisant miroiter des gains et des rabais. Mis en confiance, passablement de Romands sont tombés dans le panneau, perdant entre 300 et 5000 francs d'acomptes payés la plupart du temps sans recevoir leurs meubles. La Cour a jugé qu'il s'agit bien d'escroquerie, et par métier.

Les autres ayant joué les filles de l'air, seul un accusé, un commerçant alsacien, en répondait. Il a été condamné à 18 mois de peine privative de liberté, mais avec sursis. Un autre a été condamné par défaut. Tous deux sont censés rembourser les lésés, mais l'Alsacien se dit sans le sou...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias