En 1999, Gil Baillod quitte l’avant-scène médiatique

Petits ou grands, des événements ont marqué la région, la Suisse, le monde. Nous les remettons au goût du jour grâce à nos archives. Ce dimanche, nous revenons sur le départ à la retraite de Gil Baillod, figure du journalisme neuchâtelois, en 1999.
22 sept. 2019, 10:00
Gil Baillod a dirigé la rédaction de «L’Impartial» pendant 30 ans, dont 10 ans aussi celle de «L’Express».

«Au terme de cet article, je mets un point final à ma carrière de journaliste. Je le fais avec une émotion contenue, m’y étant préparé de longue date.» L’éditorial de «une» des quotidiens neuchâtelois du vendredi 24 septembre 1999 est sobrement signé Gil. «Journaliste depuis trente-six ans, a la tête de L’Impartial pendant trois décennies, directeur des rédactions de L’Express et de L’Impartial depuis 1996, Gil Baillod quitte aujourd’hui ses fonctions», précisent les deux journaux.

En savoir plus: Les archives de nos journaux

Né le 16 février 1935 à Vevey, ce Neuchâtelois d’origine se consacre au journalisme à partir de 1963, après avoir bourlingué sur la planète. Il a auparavant reçu son diplôme en bijouterie-joaillerie à l’Ecole d’art appliqué de La Chaux-de-Fonds en 1995. Après un stage à la «Feuille d’Avis de Neuchâtel», il travaille à la «Tribune de Lausanne» comme correspondant pour les cantons de Neuchâtel et du Jura.

C’est à La Chaux-de-Fonds qu’il se fait un nom grâce à sa plume. Il devient rédacteur en chef de «L’Impartial» en 1969. Il en prendra aussi la direction en 1987, lorsqu’il rachète le journal à la famille Courvoisier, fondatrice de la société.

Au moment de prendre sa retraite, 30 ans plus tard, Gil Baillod dessine un avenir à la presse. «A terme, il faudra envisager une structure régionale de presse. Nous les Neuchâtelois avons montré l’exemple de ce qu‘il est possible de faire: des titres différents comprenant une large partie commune et des pages locales spécifiques avec leur ton propre», dit-il.

Gil Baillod n’a pas pu assister à la naissance d’«ArcInfo» le 23 janvier 2018. Le journaliste et éditeur est décédé subitement en janvier 2015, à 79 ans.

par Daniel Droz