Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Elle galère pour son natel volé

Pas toujours facile de récupérer un bien à la police.

19 avr. 2012, 00:01
data_art_5942900

Pascale Tardin, étudiante de Neuchâtel, se fait voler son natel lors d'une soirée universitaire en ville vendredi 6 avril. Elle dépose plainte pénale. Deux jours après le délit, la police de La Chaux-de-Fonds l'appelle pour lui annoncer que son téléphone, ainsi que le "nouveau détenteur" de l'objet, ont été retrouvés. "Je me suis dit: super, je pourrai récupérer mon natel!" , raconte la jeune femme de 19 ans.

Pas si facilement: "La police m'a précisé que le voleur présumé refusait de me le restituer, que c'était son droit et que je devais écrire au Ministère public dans les dix jours si je voulais récupérer mon natel. Ils m'ont dit que cette façon de faire était nouvelle."

Pascale Tardin ne comprend pas pourquoi elle doit engager une procédure administrative alors que la police a clairement identifié le téléphone comme étant le sien, grâce au répertoire de la carte SIM. "La seule...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias