Double distinction

Récompenser des personnalités qui contribuent à promouvoir l'horlogerie, son histoire et sa culture. C'est le but que poursuit le prix Gaïa, distinction honorifique décernée par le Musée international d'horlogerie, à La Chaux-de-Fonds. Qui, pour l'édition 2006 de ce prix, a désigné l'historien hollandais John H. Leopold et l'artisan italien Luigi Pippa.

18 janv. 2006, 12:00

Le premier est un spécialiste des écrits horlogers du Moyen-Age et de la Renaissance. Son oeuvre maîtresse consiste dans la retranscription et l'étude du manuscrit de Paul de Germain, ecclésiastique d'origine allemande qui avait décrit les horloges les plus connues de son époque. Quant à Luigi Pippa, il s'est surtout illustré en reconstruisant une horloge astronomique de la fin du 14e siècle (à Padoue), disparue au 16e, mais dont il subsistait une description illustrée de plans et de dessins. / réd