Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

«Deux sopranos qui voltigent»

19 févr. 2016, 01:04
DATA_ART_9889162

Ce sont des retrouvailles, à plus d’un titre. Dimanche à La Chaux-de-Fonds, Michel Corboz dirigera l’Ensemble vocal et instrumental de Lausanne dans la monumentale Messe en ut mineur de Mozart. Et il officiera à la Salle de musique, dont il est l’un des parrains de la rénovation. «Cette salle est magique, elle a été habitée par des personnalités merveilleuses comme Charles et Robert Faller», s’enthousiasme le légendaire chef de chœur. «J’y ai chanté en tant que soliste, j’y ai dirigé de nombreux concerts. C’est un lieu où l’on respire différemment». Entretien.

Votre programme associe deux œuvres de Mozart, la Messe en ut et le motet «Exsultate, jubilate»; présentent-elles une cohérence particulière?

Ce programme fait partie du répertoire de l’Ensemble vocal de Lausanne, au même titre que le Requiem et de nombreuses œuvres de Bach. La Messe en ut mineur est une œuvre célèbre, et difficile pour le chœur. Elle exige...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias