Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Deux nouveaux espaces d'un coup pour Caritas

La quinzaine à venir sera marquée par d'importants changements pour Caritas. A Neuchâtel, l'Espace des solidarités va s'installer le 1er juillet dans la nouvelle Maison des associations des Rochettes. La veille aura été inaugurée à La Chaux-de-Fonds l'épicerie de l'Espace des Montagnes. Explications.

25 juin 2008, 12:00
Epicerie sociale

Produits alimentaires et de première nécessité garniront les rayons de l'Epicerie Caritas, rue du Collège 13 à La Chaux-de-Fonds, à côté de l'Espace des Montagnes. Ce commerce sera ouvert aux personnes en difficultés financières ou sociales, au bénéfice de l'aide sociale ou de prestations complémentaires. «Les services qui s'en occupent leur délivreront une carte d'achat qui leur permettra d'accéder à l'épicerie», explique Hubert Péquignot, directeur de Caritas Neuchâtel, qui espère pouvoir proposer des produits 30 à 50% moins chers que dans les commerces traditionnels.

Coopérative

Les épiceries Caritas (celle de La Chaux-de-Fonds doit être la seizième du pays, selon Hubert Péquignot) fonctionnent selon le principe de la coopérative. C'est une centrale basée à Rothenburg (LU) qui se procure les denrées, qu'elle acquiert à prix réduits, voire gratuitement. Elle les vend ensuite aux épiceries membres de la coopérative.

Espace d'insertion

L'épicerie est le troisième volet des activités de l'Espace des Montagnes, qui fonctionne depuis 2003. D'abord lieu d'accueil, cet espace est aussi un cadre d'insertion sociale et professionnelle. Les participants au programme sont là pour construire un projet personnel, mais au sein d'un groupe «qui doit être porteur», insiste le directeur de Caritas. Si tous ne ressortent pas avec un travail (dans le rapport 2007 de l'institution, Jean-Manuel Robert, responsable de l'Espace des Montagnes, constate que cette perspective est même assez maigre pour certains), cette activité aide la plupart à «retrouver une dignité», mise à mal par une succession de coups durs. L'an dernier, 37 personnes ont fréquenté le programme.

On déménage

A Neuchâtel, l'Espace des solidarités prend de la hauteur. Le 1er juillet, la porte sera close à la rue de la Place-d'Armes; s'en ouvrira alors une autre à la Maison des associations, dans l'ancien home des Rochettes. «Cela fait un an qu'on a décidé d'y aller», sourit Hubert Péquignot. On, ce sont les deux partenaires à l'origine de ce lieu de rencontre pour le repas de midi, qui accueille bon an mal an 50 personnes par repas: Caritas et l'ADCN, Association de défense des chômeurs. Aux Rochettes, ils poursuivront leur mission, tout en l'étendant. Depuis le début de l'année, l'équipe de cuisine a repris la livraison de repas à domicile qu'assurait l'ancien home. «Et nous gérerons la cafétéria pour toutes les associations (réd: plus d'une vingtaine) qui s'installeront dans cette maison. L'Espace des solidarités sera dans un lieu ouvert sur la cité et sur le monde associatif. C'est un élément important, cela permettra de le décloisonner.» Formellement, l'Espace des solidarités deviendra une association, avec un budget annuel de l'ordre de 600 000 francs. Il se profile aussi comme un «petit modèle d'entreprise sociale», employant aussi bien des professionnels, des bénévoles et des personnes en réinsertion. / SDX

Votre publicité ici avec IMPACT_medias