Deux ans avec sursis pour un noceur aux amphétamines repenti

Il risquait cinq ans ferme, il écope de deux ans avec sursis. Procès d'un noceur carburant aux amphétamines.

23 avr. 2015, 12:00
Des amphétamines thaies comme l'accusé de La Chaux-de-Fonds en a peut-être consommées, données et vendues.

Il a l’air d’un bon petit suisse jeune, poli, réveillé et agréable. Un petit suisse qui aime peut-être un peu trop la fête. Il se retrouvait mercredi devant le Tribunal criminel de La Chaux-de-Fonds, accusé d’un trafic portant sur des kilos d’amphétamines, des paquets d’ecstasy, le tout sous un épais nuage d’herbe.

Et il risquait lourd: cinq ans de prison sans sursis, réclamé par le procureur Marc Rémy. Est-ce dû au talent de son avocat d’office Nicolas Marthe? Il a finalement été condamné à deux ans, avec un sursis.

Plus d'information dans l'édition payante de votre quotidien neuchâtelois de vendredi.