Des pages de pub vendues aux enchères

Dynamiser la vente d'espaces publicitaires en utilisant des concepts innovants, comme on vend aujourd'hui un billet d'avion ou un abonnement de téléphone, c'est possible. Publicitas a lancé en Suisse un projet pilote destiné à tester le marché. «L'Express» et «L'Impartial» y participent activement. En mettant aux enchères des pages d'annonces. Explications. «Cela fait plus de 100 ans que l'on vend de la publicité presse de la même manière, il est temps de dynamiser ce marché»: chef de produit chez Publicitas, à La Chaux-de-Fonds, Laurent Cattaneo participe, avec les quotidiens neuchâtelois, au projet lancé sur le plan suisse par PubliGroupe. Dès la fin du mois d'avril, en effet, des pages entières de «L'Express» et de «L'Impartial» seront vendues aux enchères. Prix de départ: 1000 francs la page. Alors que le prix ordinaire d'une telle page se situe entre 7000 et 8000 francs.

13 avr. 2008, 12:00

«Nous espérons attirer de nouveaux annonceurs, ou alors des clients qui jusqu'ici se contentaient de plus petits espaces», ajoute Laurent Cattaneo, curieux de voir jusqu'où monteront les enchères, à qui seront adjugées ces pages et, surtout, ce que ces annonceurs en feront. «Imaginez le petit commerçant qui, soudain, peut adresser son message sur une page couleur complète! Que va-t-il vouloir dire ou montrer?»

Un mailing a été expédié tout récemment à des clients potentiels. Une vingtaine d'entre eux ont déjà fait part de leur intérêt. «Et pas forcément le type d'annonceurs que j'attendais en premier», relève le chef de produit.

C'est par l'intermédiaire de Ricardo, site de vente en ligne, que les enchères pourront monter. Elles seront ouvertes du 24 au 30 avril prochain. Les pages paraîtront dès mai et jusqu'en mars 2009, chaque lundi. En fonction du succès de l'opération, Publicitas envisagera ou non de la reconduire et de la proposer à d'autres journaux. Pour l'heure, les quotidiens neuchâtelois sont seuls, en Suisse, à proposer ce concept original. Alors, adjugé? / FRK