Des Amez-Droz tchouk comme tout

02 août 2015, 18:45

Dans la famille Amez-Droz, Laurent, ancien député du Grand Conseil neuchâtelois, est le président d'Animatène, alias l'Association pour le développement et l'émulation de La Tène. Donc, le programme de Ciné-Tène, qui vient de se terminer samedi soir par une beach-party, il y a pensé, bien sûr, avant de le proposer au public. Ensuite de ça, son épouse, Florence, est une sportive spécialiste du tchoukball, un mélange de handball, de volley-ball et de pelote basque, né à La Chaux-de-Fonds dans les années 1960.

«Puisque la manifestation estivale, dont c'est la douzième édition, a lieu dans la baie de la Tène, j'ai eu envie de mettre au point un tournoi aquatique de tchoukball, le water-tchoukball. Pour la troisième année consécutive, les joueurs ont donc été invités à jouer les pieds dans l'eau du lac.» Pas étonnant que cette responsable de la communication au CSEM à Neuchâtel, maman de trois garçons, ait eu cette idée. «Je pratique le tchoukball depuis vingt ans à l'université de Neuchâtel, dans un club dans lequel je m'entraîne toujours. J'en étais la présidente jusqu'à cette année. Là, j'ai repris les entraînements. En parallèle, j'entraîne aussi les juniors du Val-de-Ruz dont Michel Favre, cofondateur du tchoukball, est aussi l'un des grands entraîneurs.»

Côté compétition, elle a eu la chance de participer avec l'équipe de Suisse aux mondiaux de tchoukball: «En 2000 à Genève, en 2002 en Angleterre, en 2004 à Taiwan. Et là d'ailleurs les joueurs de l'équipe nationale sont à Taiwan, à Kaohsiung, pour les World Games 2009.» Où, apprenait-on hier, ils se sont classés aux finales. «En 2008, j'ai eu entre quatre et cinq équipes de joueurs de water-tchoukball inscrites à Ciné-Tène. Cette année, le nombre a doublé. Le bouche à oreille se porte donc bien.»

Son mari et ses trois garçons jouent tous du tchoukball. «Du temps où mon époux faisait beaucoup de politique, nous nous étions fixé un soir tchoukball ensemble: entraînements, championnats. Nos trois garçons en font. Mais l'un d'eux attend d'avoir l'âge de pratiquer du basket avant de voir si c'est le tir au panier qu'il préfère, avant de garder le cap sur la passion familiale.» /sfr

www.tchoukball.ch et www.tchoukball.org

Bilan gris pour Ciné-Tène

«Le bilan est plus ou moins décevant. Nous n'avons pas battu le record de fréquentation de l'année passée. C'est inéluctable lorsqu'il ne fait pas beau.» Sentiment mitigé pour Laurent Amez-Droz, l'un des organisateurs de Ciné-Tène, dont la 12e édition s'est achevée samedi soir. La faute à une météo peu clémente qui a surtout pénalisé les projections de film en soirée. «La plus belle des soirées, c'était vendredi avec «Bienvenue chez les Ch'tis». Mais il n'y avait que 300 personnes, alors que j'en attendais 400», regrette Laurent Amez-Droz.

Par contre, la météo s'est montrée plus clémente avec les activités en journée. Le tournoi de water-tchoukball et la pétanque ont eu une belle fréquentation. «Et nous avons même battu le record pour les joutes en pédalo avec 22 équipes!», souligne l'organisateur. /anc