Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés 6

Dernier repas dévoilé aux visiteurs

Parmi les nombreuses animations présentées ce week-end, le Muséum de Neuchâtel a proposé au public une expérience inédite.

22 mai 2017, 00:21
Musee d histoire naturelle 
nuit des musées

Neuchatel, 21 05  2017
Photo : © David Marchon

Des brucelles dans une main, une petite paire de ciseaux dans l’autre, Martin Zimmerli découpe minutieusement l’estomac du petit oiseau, un cincle plongeur, posé devant lui. Autour de lui, une vingtaine de personnes, dont beaucoup d’enfants, ne perdent pas une miette du travail du taxidermiste.

La démonstration, organisée au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel dans le cadre de la Nuit des musées, n’est pas gratuite: «Si un animal doit bêtement mourir, autant en tirer un maximum d’informations», explique Martin Zimmerli. L’examen du dernier repas d’un animal permet également de déterminer plus précisément de quelle nourriture l’espèce a besoin et, le cas échéant, lui en faciliter l’accès.

Le taxidermiste a enfilé des gants en latex, simplement pour éviter de se salir. Car «au niveau des bactéries, ces animaux sont plus stériles que nous». Ils sont stérilisés à l’alcool et congelés parfois depuis plusieurs années. Tous sont étiquetés. On sait ainsi que...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias