Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Décevant dans l'état d'esprit, le FCC n'a toujours pas décollé

Battu à Delémont (2-0), le FCC n'a toujours pas engrangé de points en 2008. Plus que le résultat, c'est la manière qui a inquiété dans le Jura. Les Chaux-de-Fonniers doivent décoller, faute de quoi le deuxième tour se transformera en chemin de croix. Le FCC n'a toujours pas marqué le moindre point en 2008. Après une défaite logique à Wohlen, les «jaune et bleu» ont à nouveau connu les affres de la défaite hier à Delémont. Plus que le résultat, c'est la manière qui laissait à désirer. Si Vittorio Bevilacqua se refusait à l'admettre, force est de constater que les problèmes extrasportifs semblent être descendus jusque sur le terrain.

25 févr. 2008, 12:00

Hier, le FCC a fait tout ce qu'il fallait pour que Delémont glane trois points précieux dans la course au maintien. Il n'a, en effet, fallu attendre que 20 petites secondes pour voir les Jurassiens ouvrir la marque. «On ne peut pas faire pire comme entame de match», relevait laconiquement Vittorio Bevilacqua. Après 20 minutes difficiles, le FCC a tout de même montré de belles choses. Hélas, Valente, Touré, De Azevedo ou encore Oppliger se cassaient les dents sur Inguscio. «Delémont a mérité sa victoire», relevait encore le coach chaux-de-fonnier.

Certes, mais le FCC du premier tour ne serait sans doute pas revenu bredouille du Jura. «Je suis déçu de l'état d'esprit, il n'y a pas eu de révolte, comme nous savions le faire l'année dernière», enchaînait Vittorio Bevilacqua. «Nous avons aussi eu beaucoup trop de déchets dans le jeu. On ne peut pas continuer comme ça.»

En cause, à peu près tout le monde. «Nous ne sommes bons que si tout le monde est à 140%», poursuivait le boss de la Charrière. Et quand ce n'est pas le cas, cela débouche sur une prestation quelconque. Et quand ça ne tourne pas rond, on discute avec l'arbitre et le banc adverse. «Ce genre de petites choses fait la différence», convenait Vittorio Bevilacqua.

2008 ne sent donc très bon pour le FCC. «Il ne faut pas tout remettre en cause», plaidait toutefois Vittorio Bevilacqua, qui procédera à certaines retouches pour l'avenir. «J'étais peut-être trop gentil jusqu'à présent», relevait-il encore. Le Tessinois a élevé le ton à la pause et les oreilles de certains joueurs risquent de siffler durant la semaine.

Si la barre est encore à huit points, le FCC ne doit pas se reposer sur cette avance. «Il faut oublier le titre honorifique de meilleure équipe romande. Nous ne sommes pas encore sauvés. Nous devons encore grignoter des points», calculait Vittorio Bevilacqua.

Le FCC va donc au-devant d'un deuxième tour qui risque d'être long. «J'étais déjà inquiet avant le match de Wohlen», terminait le boss des «jaune et bleu» sans se vouloir pessimiste pour autant.

Seule bonne nouvelle, Sven Deschenaux a regoûté aux joies des pelouses. Tout le monde ne peut que s'en réjouir. D'autant que Witschi sera suspendu le week-end prochain. /EPE

DELÉMONT - LA CHAUX-DE-FONDS 2-0 Blancherie: 2100 spectateurs. Arbitre: M. Devouge. Buts: 1re (20??) Grimm 1-0: Grimm et Alfred concoctent un une-deux à l?orée des 16 mètres. Le demi se trouve idéalement placé pour tromper Ferro d?une frappe croisée. 86e Franjic 2-0: Khlifi lance Bartlomé sur la gauche. L?Américain donne à Franjic, qui élimine Kébé avant de tromper Ferro d?une frappe croisée. Delémont: Inguscio; Monier, Boumelaha, Redzepi, Xhaqku; Onken (71e Franjic), Grimm, Yesil, Gerhardt (46e Khlifi); Kalina (56e Bartlome), Alfred. La Chaux-de-Fonds: Ferro; Barroso, Witschi, Kebe, Riva; Fermino (58e Ben Brahim), Schneider, De Azevedo, Oppliger (86e Deschenaux); Valente, Toure (58e Selimi). Notes: Delémont sans Schott (blessé), Baudry, Sirufo (suspendus) ni Licina (surnuméraire), La Chaux-de-Fonds sans Dujmovic (blessé), Everton, De Souza ni Senaya (pas qualifiés). Une minute de silence est respectée en mémoire de Rudi Schriberschnig. 37e Rezdepi sauve une frappe de Touré sur sa ligne. Avertissements: 2e Xhaqku (jeu dur), 25e Witschi (geste antisportif, sera suspendu contre Servette), 32e Boumelaha (jeu dur), 39e Oppliger (réclamations), 53e Fermino (antijeu), 60e Rezdepi (jeu dur), 69e Yesil (jeu dur), 92e Grimm (jeu dur). Coups de coin: 4-5 (2-4).
Votre publicité ici avec IMPACT_medias