Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

De l'émotion et de la discrétion pour les funérailles de Latifa

L'enterrement de la jeune femme a eu lieu hier à Saint-Louis.

24 mars 2015, 00:01
data_art_8961895.jpg

Ghislaine Mougel

Un cortège de 600 personnes s'est déplacé, hier après-midi, dans le quartier de Bourgfelden dans la ville frontière de Saint-Louis face à Bâle, dans le département du Haut-Rhin, en soutien à la famille de Latifa Boukri. Le corps de cette jeune femme de 24 ans, domiciliée à La Chaux-de-Fonds, avait été découvert il y a dix jours à Charquemont dans le Doubs, à quelques kilomètres de la frontière.

La communauté musulmane de Saint-Louis mais aussi de nombreux amis et anonymes ont souhaité se joindre, hier après-midi, à la douleur des parents de Latifa Boukri. La jeune femme, qui n'avait pas donné signe de vie depuis le 6 janvier dernier, était originaire de Saint-Louis. Domiciliée en Suisse, elle s'était mariée en juin dernier et vivait séparée de son époux depuis décembre. Ce dernier, soupçonné depuis le signalement de la disparition de son épouse, en janvier à la Chaux-de-Fonds, a...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias