Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Danser la samba à Ostende

07 juil. 2010, 04:15

Voilà une toile estivale idéale dont on s'extrait à regret, guilleret et tout revigoré (les Américains appellent ce genre d'euphorisant cinématographique un «feel good movie»). Son auteur se nomme Marc Fitoussi. Après quelques courts-métrages très remarqués, l'intéressé a réalisé en 2007 un premier long plutôt très réussi, «La vie d'artiste», qui s'attachait aux pas attachants de trois personnages évoluant un brin en marge. Sandrine Kiberlain y était assez irrésistible en doubleuse de dessins animés japonais, rêvant d'une grande carrière d'actrice. Aujourd'hui, Fitoussi persiste et signe dans le genre avec «Copacabana», une comédie s'assumant comme telle et qui a ravi la critique à Cannes, pourtant difficile à dérider.

A 40 balais, Babou (Isabelle Huppert) est une éternelle adolescente. Chômeuse à Tourcoing, elle rêve des langueurs du Brésil et fait le désespoir de sa fille Esmeralda (Lolita Chammah), qui a honte de sa mère, au point de renoncer à l'inviter à son mariage. Précisons que le futur mari, cadre commercial parfaitement lugubre, présente un profil plutôt rigide. Pas bête, Babou perçoit toutefois le signal d'alarme et décide de s'acheter une conduite pour prouver à sa fille qu'elle sait faire preuve de maturité. Malgré un maquillage assez outrancier, la quadra réussit à se faire embaucher comme vendeuse dans une société qui deale des appartements en multipropriété sur le front de mer belge, à Ostende. Ce job où le ramage importe plus que le plumage lui va comme un gant et Babou ne tarde pas à s'attirer toutes les sympathies, malgré une cheffe capable d'être absolument odieuse...

Avec une légèreté feinte qui ne trompera personne, Fitoussi instille dans cette mouise sociale quelques bulles de champagne rédemptrices qui ne font pas oublier que les plus démunis trinquent à notre époque plus que de raison. Face à Chammah (qui est dans la «vraie vie» sa propre fille), Huppert fait feu de tout bois, révélant une fois de plus toute l'étendue de son registre. Contrairement à ce que ses derniers rôles pourraient laisser croire («Home», «White Material», «Nue propriété», «Villa Amalia»), cette actrice hors pair est taillée pour jouer la comédie à outrance. Un vrai plaisir! /vad

Réalisateur: Marc Fitoussi

Genre: comédie dramatique

Durée: 1h47

Age: 7 ans, suggéré 12

Avec: Isabelle Huppert, Aure Atika

Cinémas: Bio, Neuchâtel; Scala 2, La Chaux-de-Fonds

Votre publicité ici avec IMPACT_medias