BLS: liaison directe Berne-La Chaux-de-Fonds réintroduite en décembre

La liaison directe entre Berne et La Chaux-de-Fonds sera réintroduite en décembre par le groupe BLS.

15 avr. 2015, 17:46
ZUR BILANZMEDIENKONFERENZ DER BLS AG AM MITTWOCH, DEM 15. APRIL 2015, STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG - Sicht auf das Bahn-Logo an einem neuen Doppelstock-Zug vom Typ RABE 515 der BLS Loetschbergbahn AG, am Dienstag 4. September 2012, in Bern. Die Doppelstockzuege der Firma Stadler Rail werden vorwiegend im S-Bahnverkehr Bern eingesetzt. (KEYSTONE/Peter Schneider)

Le groupe BLS a presque doublé son bénéfice net l'an passé à 6,3 millions de francs. La deuxième société de chemin de fer de Suisse, derrière les CFF, a transporté chaque jour plus de 150'000 passagers, soit 1,5% de plus qu'en 2013. Une liaison directe entre Berne et La Chaux-de-Fonds sera réintroduite en décembre.

Les lignes régionales de train et de bus, le transport de marchandises et les infrastructures ont contribué à la performance, a indiqué la compagnie privée circulant dans sept cantons, dont Berne, Neuchâtel et Valais. Le résultat opérationnel (EBIT) a diminué de 12,4% à 18,8 millions, en raison d'amortissements plus élevés.

Le groupe a économisé 20 millions de francs l'an dernier. En 2013, il avait déjà réduit les coûts de 21,1 millions, dans le cadre d'un programme ad hoc. "Nous continuerons à l'avenir compter chaque centime", a précisé mardi devant la presse à Berne le président du conseil d'administration Rudolf Stämpfli.

Jusqu'à La Chaux-de-Fonds

Ainsi, le réseau du BLS va encore s'étendre au moment du changement d'horaire en décembre. Une ligne directe reliera à nouveau Berne à La Chaux-de-Fonds avec une fréquence à l'heure, une offre abandonnée il y a de nombreuses années. "Nous nous attendons à transporter un million de passagers supplémentaires."

Pour revenir à 2014, plus de 150'000 passagers ont voyagé quotidiennement avec le BLS, soit un total 54,9 millions de personnes. Le bénéfice dû au rail a cependant baissé de 53,3% par rapport à 2013 à 2,3 millions. Les 28 nouveaux trains à deux étages mis en service plus tôt que prévu ont pesé sur les coûts.